Loiret Agricole et Rural 06 novembre 2015 à 12h00 | Par Agrafil

Elevage : contraintes économiques et réduction des émissions de GES, une cohabitation difficile

En élevage, il sera difficile de faire cohabiter les contraintes économiques actuelles (volatilité, adaptabilité…) avec certaines contraintes nécessaires et indispensables pour réduire les émissions de gazs à effet de serre (GES), reconnaît Thomas Turini, chef de projet environnement au Centre d’information des viandes (CIV).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Vincent Motin

Dans une conférence le 4 novembre, présentant la dernière publication du CIV, « Elevage de ruminants et production de viande bovine et ovine – les influences sur le climat », il est revenu sur les méthodes de calcul des GES. Il explique dans ce sens, de manière scientifique, pourquoi élevage et transport ne sont tout simplement « pas comparables » en terme d’émission de GES. Il précise aussi que les méthodes de calcul des émissions de GES se basent sur de « l’évaluation » et non sur des mesures réelles, une évaluation qui s’affine avec les années et donc évolue. La publication doit sortir le 20 novembre prochain. Elle est « le premier travail très synthétique qui couvre l’ensemble des problématiques des GES » en élevage, selon Pierre-Michel Rosner, directeur du CIV.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,