Loiret Agricole et Rural 27 juin 2014 à 13h00 | Par Olivier JOLY

« Les premiers à se faire mitrailler à la Kalachnikov, ce sont les éleveurs laitiers ! »

La dernière session de la chambre d'agriculture a été marquée par des échanges sans concession entre élus et représentants de l'administration.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Masson : « Nous sommes au seuil d'alerte et de rupture. » (© Loiret agricole) De gauche à droite, Michel Masson, Maurice Barate et Simone Saillant. © Loiret agricole et rural Fidèles à leur habitude, les élus consulaires se sont montrés studieux. © Loiret agricole et rural Pour cette ultime session de la saison, le programme était chargé. © Loiret agricole et rural

« Un préjudice réel et certain » c'est en ces termes que Michel Masson a commenté les simulations macroéconomiques relatives à l'impact du premier pilier de la PAC sur l'agriculture départementale. Le président de la chambre d'agriculture s'exprimait lors de la session du vendredi 20 juin. Entre 2013 et 2020, l'enveloppe annuelle d'aides dédiées au premier pilier passera de 110 millions d'euros à 80 millions d'euros, soit une diminution de 25 %. Conséquence : l'aide à l'hectare, qui était de 314 EUR en 2013, tombera à 237 EUR sept ans plus tard. Soit un différentiel de 77 EUR de l'hectare entre les deux années de référence.

S'agissant du deuxième pilier, il y a encore beaucoup d'incertitudes. Jean-Claude Prieur fit toutefois ce commentaire : « La polyculture-élevage a besoin de soutiens importants et ce n'est pas parce que c'est complexe qu'il ne faut pas s'y investir : nous aurons besoin d'accompagnements pour monter les dossiers. » « Sans accompagnement, on sait ce qui se passera » répondit Jean Daudin. Le président de la FDSEA poursuivit son propos en l'axant sur les grandes cultures : « En 2013, une exploitation sur deux se trouvait dans la rouge. Et, en 2014, sans redressement des cours, ce sera pire ! » Les zones de montagne sont considérées comme fragiles et il semblerait que ce soit également le cas des céréaliers du Centre.

Lire la suite dans la version papier de notre édition du 27 juin 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui