Loiret Agricole et Rural 23 janvier 2014 à 08h00 | Par GDA Varennes-Lorris

Développement - Le GDA de Varennes-Lorris à la découverte de l’Ukraine à son AG

Le jeudi 9 janvier 2014, les adhérents du GDA de Varennes-Lorris se sont réunis à Thimory lors de leur assemblée générale. Cette rencontre est l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Loiret agricole et rural

Le président Pascal Barnault a réalisé un mot introductif puis il a passé la parole à Boris LORNE, conseiller de la Chambre d’agriculture, mis à disposition du GDA, afin qu’il présente le bilan de l’activité du groupement. Le GDA compte toujours 130 adhérents répartis sur plus de 15 000ha. En 2013 les agriculteurs se sont réunis 6 fois pour des rencontres agronomiques sur les techniques de travail du sol, couverts végétaux, maladies des céréales, désherbage du maïs… Ils ont pu ainsi profiter des recommandations de leur conseillers lors des nombreux de tour de plaine personnalisés et des appuis au respect de la réglementation sur leur exploitation.

En 2014, le GDA accueillera une grande manifestation : la plate forme des essais de l’ADAREL . Le vendredi 6 juin les adhérents des GDA du Loiret découvriront les essais menés avec la Chambre d’Agriculture sur La pulvérisation bas volume, l’optimisation des désherbants, la fertilisation localisée en maïs l’activation de la vie du sol, l’agriculture de précision…

Ensuite Capucine Jarlot, trésorière, présenta les comptes du GDA qui sont équilibrés et légèrement positifs. Le GDA en a profité pour renouveler le véhicule du conseiller et acquérir un NEMO.

Les 4 administrateurs sortant ont été renouvelé à l’unanimité (Bruno Chevallier, Cyrille Pressoir, Jean-Claude Tardif et Mikaël Gréau).

Ensuite Pascal Barnault, passa la parole à Jean-Michel Billault, vice-président de la Chambre d’agriculture. Ce dernier a félicité le GDA pour ses activités riches. Il a également rappelé que la chambre d’agriculture souhaitait remettre l’agronomie au cœur de ses activités, notamment grâce aux conseillers des GDA et au recrutement d’un hydrogéologue dans les semaines à venir.

Puis Mlle Isaline BARD du service économie agricole de la DDT a présenté de petites évolutions à venir pour la prochaine déclaration PAC 2014.

La matinée s’est terminée par un repas convivial pris par les adhérents du GDA à la salle des fêtes de Thimory.

Ensuite en début d’après-midi, les adhérents ont suivi avec attention la présentation de l’agriculture ukrainienne par Nicolas Cousin, directeur commercial Ukraine pour Maïsadour Semence. C’est le fils d’un adhérent, il travaille depuis 6ans dans ce pays à 3h30 de vol de la France.

Il a présenté l’agriculture de l’Ukraine, en pleine évolution depuis 5 ans. Elle se modernise et surtout oriente ses productions vers les débouchés les plus rentables : notamment le maïs grain. Avec des rendements moyens de plus de 80q/ha sur plus 5 millions d’hectares, ce pays est devenu le 4e acteur mondial sur le marché du maïs grain. Ce pays est également très présentent sur un autre marché plus discret : le tournesol : elle occupe le 2e rang mondial .

« L’Ukraine est un champs » dit monsieur Cousin, il y a des plaines à perte de vue, quelques grandes villes et des villages de plus en plus isolés. L’Ukraine est seulement 15% plus grande que la France, mais elle présente peu de relief et des sols très fertiles avec le fameux « tchernozium » (sol très riche en matière organique). Le vrai facteur limitant au développement de l’agriculture ukrainienne, c’est le climat très continental et surtout de fortes gelées certains hivers. L’Ukraine est un pays qui prendra une place de plus en plus importante dans la production mondiale de céréales, il faudra compter avec elle sur la scène agricole internationale.

En conclusion Monsieur Cousin précise « il est toujours possible de s’installer agriculteur en Ukraine. Cependant il faut respecter 2 conditions : être toujours présent sur place afin de contrôler toute la production et savoir écouter et apprendre de ses voisins agriculteurs ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui