Loiret Agricole et Rural 05 novembre 2014 à 08h00 | Par Olivier JOLY

Les jeunes de la MFR du Pithiverais ont ramassé une tonne de pommes de terre

L'action s'inscrivait dans le cadre d'un projet partenarial coordonné par l'Udaf destiné à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une équipe de pionniers à l'oeuvre sur le terrain. (© loiret agricole et rural) Gérard Degrave et Cécile Selinghe-Muszynski. © Loiret agricole et rural Un glanage organisé. © UDAF  © UDAF

« Nous travaillons sur le gaspillage alimentaire suite à une première intervention auprès de bénévoles associatifs du quartier de l'Argonne en décembre 2013 » explique Cécile Selinghe-Muszynski, coordinatrice de l'espace info famille de l'Union départementale des Associations familiales (Udaf). À l'époque, une technicienne de la communauté d'agglomération Orléans Val de Loire avait sensibilisé une trentaine de personnes avec un axe préventif. Un quizz avait servi à connaître leur degré de sensibilisation et l'intervenante avait délivré de petites astuces pour réduire les déchets : le placement des aliments dans le frigidaire, la gestion des quantités, les dates de péremption, le recyclage des produits dans d'autres recettes, etc. « Beaucoup de gens avaient été intéressés pour échanger sur leurs pratiques » indique la coordinatrice de l'Udaf.

« Étant donné l'augmentation de la quantité de déchets et en raison d'une politique nationale en faveur de la lutte contre le gaspillage, s'est posée la question suivante : dans quelle mesure, à l'échelle départementale, les citoyens pouvaient devenir acteurs ? » s'interroge Gérard  Degrave, président de l'Udaf. « Or il est apparu que le glanage était un moyen possible. » D'où la création d'un projet partenarial. Autour de l'Udaf, qui coordonne l'action, on retrouve : la Maison familiale rurale du Pithiverais, la Banque alimentaire et les exploitants agricoles du Pithiverais. « Au début, nous étions inquiets mais nous avons eu un bon accueil. » L'intervention de Solaal (Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires) n'y est sans doute pas étrangère. Cette association oeuvre à favoriser les dons des agriculteurs à la Banque alimentaire. La Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt ainsi que l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie assurèrent l'accompagnement financier dans le cadre du Programme national de l'alimentation.

Jusqu'à la fin 2015

Le glanage consiste à ramasser ce qui n'a pas été récolté. Vingt jeunes de 14 à 18 ans de la MFR du Pithiverais ont été les précurseurs. L'action s'est déroulée en septembre et octobre sous la forme de trois demi-journées : un ramassage de pommes de terre car c'était la saison et le secteur géographique se voulait propice à ce type d'activité. Au total, une tonne de pommes de terre a été ramassée sur les terres d'Alain Pillias, exploitant agricole à Guigneville, et de la société des Trois Laboureurs, à Outarville. Gérard Degrave explique les objectifs de l'action : « Lutter contre le gaspillage, créer du lien social, mettre en oeuvre un projet partenarial en zone rurale et respecter les produits ainsi que les aliments. » Ce qui est ramassé va directement à la Banque alimentaire : personne ne glane pour lui.

L'opération va durer jusqu'à la fin 2015. D'ici fin 2014, les pommes remplaceront les pommes de terre : l'association se mettra prochainement en relation avec les producteurs du Val de Loire. « La première phase s'est déroulée avec des adolescents. La deuxième, nous voudrions la mener avec des adultes. » Gérard Degrave a une idée : « Dans l'idéal, nous souhaiterions que les bénéficiaires de la Banque alimentaire soient impliqués dans le glanage. » Dans le prolongement, l'Udaf développerait ses ateliers cuisine. « L'enjeu est de mobiliser un maximum de partenaires pour un glanage organisé. » L'Udaf fournit les équipements : sacs, bottes, gants, etc.

Quatre missions

Quatre-vingt-cinq associations composent l'Udaf : Familles rurales, les Maisons familiales rurales, Aide à Domicile en Milieu rural, l'Association des Paralysés de France, l'Association familiale catholique, etc. Elle exerce quatre missions prévues par l'ordonnance de 1945 :

- Donner son avis aux pouvoirs publics et proposer les mesures conformes aux intérêts matériels et moraux des familles.

- Représenter officiellement l'ensemble des familles du département.

- Gérer tout service d'intérêt familial.

- Exercer l'action civile pour protéger les intérêts des familles.

L'Union possède des représentants dans une centaine d'instances telles que : la Caisse d'Allocations familiales, la Caisse primaire d'Assurance Maladie, la Mutualité sociale agricole, etc. La structure emploie cent vingt personnes et ses financements proviennent de l'État et du Conseil général, via les actions qu'elle met en oeuvre.

Honorée par Stéphane Le Foll

Le jeudi 16 octobre, l'Udaf était reçue par Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, dans le cadre de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. À cette occasion, l'association a reçu le prix anti-gaspi 2014 dans la catégorie production agricole.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui