Loiret Agricole et Rural 04 décembre 2015 à 08h00 | Par Actuagra

Les initiatives pilotes de l’agriculture pour réduire des gaz à effets de serre

Des expérimentations réalisées collectivement dans plusieurs pays depuis des années confirment qu’il est possible de combiner production agricole, sécurité alimentaire et réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sophie Bourgeois

L’agriculture porte une grande partie des solutions pour limiter à 2°C la hausse des températures de la planète par rapport l’ère préindustrielle (environ 1850). L’initiative 4/1000 présentée en grande pompe le 1er décembre 2015 par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, fait partie du panel de ces solutions. Mais la transition écologique de l’agriculture est en marche depuis des années dans de nombreux pays et ce, sans compromettre le développement de cette dernière. Toutefois, le réchauffement climatique rend plus vulnérable la sécurité alimentaire des pays émergents. Conduites collectivement dans plusieurs pays, les expérimentations présentées ce même 1er décembre à la Conférence sur le climat COP21 illustrent cette transition en cours. Elles associent toutes les filières agricoles, aussi bien de l’amont que de l’aval et elles sont toutes autant les unes que les autres des cas d’école dont il serait judicieux de s’inspirer pour les développer. Mais sans financements appropriés, aucune d’entre-elles n’aurait pu émerger.

Life Beef Carbon

Life Beef Carbon mobilise 170 éleveurs de bovins viande de quatre pays européens. Cette initiative lancée en octobre dernier par l’Institut de l’élevage « se donne pour objectif de réduire l'empreinte carbone du secteur bovin de 15 % au cours des dix prochaines années en France, Irlande, Italie et Espagne », explique Bruno Dufayet, éleveur dans le Massif central et venu présenter l’initiative à la COP21, au titre d’Interbev. En Afrique de l'Ouest, les 15 pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cdoa) se sont déjà engagés dans la transition écologique.

D’ici 2025, les programmes d’adaptation et d’atténuation des pratiques agricoles et des émissions de gaz à effet de serre bénéficieront à 25 millions de foyers de paysans. L'Union européenne, la Banque mondiale et le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) sont les partenaires financiers de cette initiative. Portée par la FAO et associée à plus de 500 entreprises, le programme « SAVE FOOD» s’attaque quant à lui aux pertes et aux gaspillages alimentaires. Elles constituent une des premières sources d’émissions de gaz à effet de serre (GES) et elles équivalent à près de 30 % de la production agricole mondiale alors que 800 millions de femmes, d’hommes et d’enfants souffrent de malnutrition. Une plateforme de solutions lancée par les partenaires de cette initiative recueillera les propositions visant à réduire les GES. Elles représenteraient chaque année 3,3 millions de tonnes (CO2eq).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui