Loiret Agricole et Rural 10 juillet 2015 à 14h00 | Par Anses

Xylella fastidiosa, une bactérie sous haute surveillance

Cette bactérie transmise et dispersée par des insectes s’attaque à différentes espèces végétales. Elle conduit à des dépérissements massifs de certaines espèces d’intérêt économique (agrumes, vigne, oliviers). Les premiers symptômes sont peu spécifiques : il s’agit de flétrissements et brûlures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Brûlures foliaires sur platane sycomore (Platanus
occidentalis)
Brûlures foliaires sur platane sycomore (Platanus occidentalis) - © John Hartman Université du Kentucky

Présente en Italie dans la région des Pouilles depuis le mois d’octobre 2013, une décision de la Commission européenne (n°789/2015 du 18 mai 2015) décrit les mesures visant à éviter l’introduction et la propagation dans l’Union européenne de Xylella fastidiosa, notamment, elle interdit les mouvements de végétaux destinés à la plantation depuis des pays non indemnes.

La liste les végétaux sensibles aux isolats européens et non européens de Xylella fastidiosa est également décrite dans cette décision.

Les mesures mises en place en région Centre Val de Loire

La direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) assure une surveillance programmée par l’inspection documentaire et phytosanitaire des jardineries et pépiniéristes depuis le début de l’année 2015.Par ailleurs, cette surveillance programmée est associée à une surveillance événementielle réalisée par l’organisme à vocation sanitaire (la FREDON Centre), le réseau d’épidémiosurveillance Ecophyto et les professionnels des principales cultures concernées en région. Cette surveillance consiste à signaler à la DRAAF par l’intermédiaire de correspondants observateurs des dépérissements anormaux de végétaux.

Ne rapportez pas Xylella fastidiosa dans vos bagages

Au moment où les congés d’été commencent, la DRAAF souhaite rappeler qu’il est interdit de rapporter des plantes vivantes depuis les pays tiers. En effet, le risque est de rapporter des ravageurs qui peuvent s’attaquer aux cultures de notre pays.

Pour ceux qui voyageraient en Italie, la DRAAF demande de ne pas céder à la tentation de rapporter des végétaux, notamment des oliviers ou autres plantes ornementales.

Pour plus d’information sur la bactérie, les symptômes et les végétaux concernés (voir nos pièces jointes) :

• Fiche de reconnaissance des symptômes de l’Anses mai 2015

• Liste des végétaux sensibles à Xylella fastidiosa

• Consignes voyageurs


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui