Loiret Agricole et Rural 11 juillet 2014 à 12h00 | Par Alicia Martin

Vols de câble d'irrigation. La FDSEA sur le terrain.

La FDSEA s'est mobilisée localement pour échanger avec la gendarmerie sur la problématique de vol de câbles de rampes et de pivots d'irrigation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
450m de câble volé récemment chez Monsieur Bracquemond, la coupure au niveau de la rampe est nette © Loiret agricole et rural  © Loiret agricole et rural

 

Le lundi 7 juillet, les représentants FDSEA, Olivier Parou, délégué cantonal d'Artenay et Pascal Chateigner, délégué cantonal de Patay se sont rendus chez Thierry Bracquemond, agriculteur à Trogny afin d'échanger sur la problématique vols de câbles des rampes d'irrigation. Les majors Yannick Kergroas, Philippe Charpigny ainsi que le chef d'escadron Frédéric Schneider ont participé à cette rencontre.

Cet échange a lieu dans un contexte de recrudescence du nombre de vols de câble. Après consultation des différents fournisseurs de ce type de matériel sur un secteur large allant d'Orléans, Châteaudun, Chartes et Artenay, il y a pour le moment 30 à 35 km de câbles volés depuis le début de cette année. Sachant que 200 mètres de câble ont un coût allant de 5000 à 15000EUR, le préjudice est grand et certains agriculteurs volés à plusieurs reprises commencent à rencontrer des difficultés avec leur compagnie d'assurance.

Cette rencontre a permis de faire le point sur le type de matériel qui est visé principalement et d'envisager des solutions. Les présidents cantonaux vont d'ores et déjà construire une carte des rampes et des pivots pour orienter les patrouilles de gendarmerie sur le secteur. Il est également indispensable d'appeler le 17 lorsque vous constatez un vol, vous voyez des voitures suspectes... C'est le premier geste à avoir afin de signaler les faits et prévenir la gendarmerie. Une patrouille est peut-être dans le coin et pourra intervenir vite. Installer également des éléments de dissuasion comme des panneaux « chemin privé » (si cela en est un), « matériel sous surveillance » qui dissuaderont les moins téméraires.

D'autres pistes sont également envisagées comme l'utilisation de caméras de chasse afin de récolter des éléments sur les voleurs (plaques d'immatriculation, visages, type de véhicule...). Un système d'alerte SMS par secteur pourrait être éventuellement construit pour créer un réseau et éloigner les voleurs.

AM

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui