Loiret Agricole et Rural 10 octobre 2014 à 08h00 | Par Agrafil

Vache folle : les industriels espèrent la fin du retrait systématique des morceaux à risque

Les industriels de la viande bovine espèrent mettre un terme à l’obligation de retrait systématique des matériels à risque spécifiés (MRS), ces morceaux qui peuvent être porteurs de l’agent infectieux de la maladie de la vache folle, a expliqué le Sniv (syndicat des industriels de la viande) lors de son assemblée générale, le 7 octobre à Paris.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Franck Mechekour

Les industriels pensent pouvoir faire évoluer la réglementation européenne, alors que la France devrait obtenir en mai prochain le statut de «pays à risque négligeable à l’égard de l’ESB», selon eux. «D’ici 3 ou 4 ans, on devrait ne plus avoir de MRS», a estimé Christophe Lapasin, secrétaire général de Célène (association environnement-énergie de l’industrie de la viande). 320 000 tonnes de MRS sont retirées chaque année en France, selon les industriels qui espèrent économiser plus de 30 millions d’euros de frais d’enlèvement par les équarrisseurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui