Loiret Agricole et Rural 19 juin 2015 à 13h00 | Par Agrafil

Usage de pesticides : pomme de discorde entre Greenpeace et les producteurs

« Pommes empoisonnées», «rapport bidon» : la guerre semble déclarée entre l’ONG Greenpeace, qui a publié ce 16 juin au matin un rapport dénonçant « le fardeau toxique que la production industrielle de pommes nous fait porter », et les producteurs de pommes français.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Laetitia Brémon / l’Eure Agricole

L’étude de Greenpeace, réalisée dans les vergers français, conclut que 75% des échantillons prélevés contenaient des résidus d’au moins un pesticide. L'Association nationale pommes poires (ANPP) a fustigé dans un communiqué de presse du même jour, les «conclusions mensongères» du rapport et rappelé à l’ONG que les solutions qu’elle préconise sont déjà mises en place «depuis… plus de 20 ans par les producteurs ». Le collectif Sauvons les fruits et légumes de France s'est également ému de la «calomnie» portée par le rapport. Les analyses de Greenpeace étant effectuées avant la floraison, «en tirer des conclusions sur les fruits est une aberration agronomique» a déclaré le porte parole du collectif, Bernard Géry, dans un communiqué de presse du 16 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui