Loiret Agricole et Rural 25 janvier 2019 à 08h00 | Par Carine Morin - FDSEA 45

Une soirée les pieds sur terre avec la FDSEA et les JA du Loiret

Mardi soir, plus de 70 personnes ont assisté à une rencontre publique à Artenay, en présence de deux invités d'honneur, Jérôme Despey, secrétaire général FNSEA, et Samuel Vandaele, secrétaire général de Jeunes agriculteurs. Retour sur les temps forts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA.
Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. - © Carine Morin - FDSEA 45

Du 21 au 31 janvier, les agriculteurs sont appelés à voter pour élire leurs représentants à la chambre d'Agriculture. C'est dans ce contexte que la FDSEA et les Jeunes agriculteurs du Loiret sont allés à la rencontre de leurs électeurs à Artenay.

FDSEA-JA, une liste ouverte sur la société
C'est en rappelant les conditions des élections et les enjeux de l'agriculture départementale que Cédric Benoist, président de la FDSEA du Loiret, a ouvert la soirée. « Diriger l'outil Chambre, c'est donner une direction selon une vision, garantir une expertise technique indépendante, être performant économiquement et être moteur dans l'innovation »,
introduit-il, avant de poursuivre : « Avec les JA, la FDSEA du Loiret a décidé de bâtir une liste de femmes et d'hommes aux compétences reconnues, ouverte sur la société. Nous avons fait le choix de vous proposer un binôme, alliant expérience et vision plus technique avec Jean-Marie Fortin et Alexandre Nioche. Après six mois de travail commun à construire ce projet, j'ai la certitude que nous offrons au suffrage le choix d'une équipe soudée, qui pourra s'appuyer sur un réseau unique, celui de la FNSEA et des JA ».

De l'installation aux retraites agricoles
S'est ensuivie une prise de parole de Maxime Blondeau-Buizard, président des JA du Loiret, pour rappeler les priorités des Jeunes agriculteurs en matière d'installation et de transmission.
« L'enjeu du scrutin est fort et vous allez décider le type d'agriculture vous souhaitez. L'installation a toujours été, est, et restera la priorité des JA ! Le Loiret se situe dans les premières régions en termes d'installations grâce à notre travail syndical et nous devons être fiers de toutes les aides que nous avons obtenues », a-t-il expliqué.
Puis, Martine Huger, présidente de la section des anciens exploitants du Loiret et de la région Centre-Val de Loire, est intervenue à son tour pour évoquer les revendications de sa section :
« Notre section des anciens s'est beaucoup battue et n'a pas attendu les élections Chambre pour se préoccuper de la problématique des retraites agricoles. Grâce à nos rencontres avec les députés et sénateurs et à notre force de lobbying, nous avons obtenu une amélioration des retraites de plus de 200 euros. Le monde agricole doit être considéré comme les autres, nous voulons des retraites équitables comme tout citoyen ! ».

Un projet les pieds sur terre
Jean-Marie Fortin et Alexandre Nioche, têtes de liste, en sont convaincus : « Le département du Loiret présente des atouts multiples et l'agriculture y est plurielle, tout comme les systèmes de production ou les modes de commercialisation ».
Malgré tout, les systèmes doivent être « vivables » au regard du temps de travail. En parallèle, le Loiret bénéficie du poids de la métropole orléanaise et de la proximité du bassin de consommation parisien. Fort de ce constat, « il est de notre devoir d'être ambitieux sur l'avenir et d'exploiter tout ce maillage pour saisir des opportunités. Nous devons nous fixer comme objectifs de travailler sur des projets économiques et la chambre d'Agriculture se doit d'ouvrir des fenêtres en veillant à ne pas opposer les conventionnels et les producteurs en agriculture biologique (AB). Travaillons ensemble, et faisons de la chambre d'Agriculture un lieu privilégié d'échanges, tout en gardant en tête que la richesse d'une entreprise vient des personnes qui la compose », soutient Jean-Marie Fortin. Redonner une ambition claire à l'agriculture loirétaine, promouvoir des politiques agricoles cohérentes à son service, lui permettre de se développer et de créer de la valeur pour les femmes et les hommes qui la font, c'est la condition indispensable pour redonner confiance et perspectives aux agriculteurs. Et tel est le coeur du projet JA+FDSEA 45 qui prône une agriculture nombreuse, attractive, de progrès, reconnue... Une agriculture de projets !

Un projet qui répond aux attentes des agriculteurs
Un projet qui s'appuie également sur des thématiques fortes, reflets de l'expression des agriculteurs pour répondre à leurs attentes, tout comme le détaille Alexandre Nioche. Eau, énergie, environnement, groupements de développement agricole, foncier, installation, communication : les axes de travail sont multiples. « Notre métier évolue, nous devons porter un nouveau regard. À travers le Contrat de solutions par exemple, notre message n'est pas de dire qu'il n'y aura plus de phytosanitaires. Mais c'est dire que si nous voulons nous adapter, il nous faut des moyens ! Les GDA doivent ainsi avoir tout leur rôle pour décliner ce Contrat de solutions et faire face aux impasses », a-t-il expliqué. La création du lien, un enjeu majeur au regard de Jean-Marie Fortin : « Il faut faire travailler les personnes ensemble autour de projets économiques viables durables. La Chambre se doit ainsi d'être un lieu privilégié de rencontres et la mutualisation des idées est indispensable. Chacun doit garder son domaine de compétence. On voit des centres de gestion qui veulent faire de la technique : est-ce leur rôle ? », a-t-il lancé.

Une liste portée par une équipe volontariste et soudée...
C'est avec fierté que Jean-Marie Fortin et Alexandre Nioche, ont ensuite présenté les membres
qui composent la liste JA+FDSEA 45. « À mon sens, l'élection de la Chambre, c'est l'élection d'une équipe et non pas celle de Jean-Marie Fortin et d'Alexandre Nioche. On ne peut pas faire fonctionner une Chambre si on ne sait pas déléguer, ce n'est pas au président de tout faire ! », a pointé Jean-Marie Fortin. Ainsi, fort de ses vingt candidats sur la liste des exploitants agricoles, la FDSEA et les JA 45 présentent des femmes et des hommes fiers de leur métier, pleinement engagés pour l'avenir de la profession et porteurs de valeurs fortes. Des femmes et des hommes les pieds sur terre !

... et défendue par la FNSEA et Jeunes agriculteurs
Pour soutenir la liste JA+FDSEA aux élections à la chambre d'Agriculture, Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, et Samuel Vandaele ont su répondre présent. L'occasion pour les élus nationaux, dans un premier temps, d'aborder les sujets actuellement combattus par nos syndicats. La séparation de la vente et du conseil, la redevance pollutions diffuses, la Loi de finances et la fiscalité aveugle, l'agribashing permanent..., autant de sujets sources d'inquiétudes. « Il ne faut pas que le Gouvernement se dise qu'avec la séparation de la vente et du conseil, on va diminuer l'utilisation des produits phytosanitaires ! Il s'agit d'un non-sens agronomique, écologique et économique. Nous devons nous organiser sur ce sujet pour communiquer et nous sommes déterminés à renverser la balance. À nous de reprendre notre communication en main, car demain avec la chambre d'Agriculture, il faudra relever ce défi », a expliqué Samuel Vandaele.
Jérôme Despey a ajouté : « Les accusations, délations et agressions des agriculteurs, qui ont pris de l'ampleur ces derniers mois, avec la caisse de résonance des réseaux sociaux, sont inacceptables. Ne restons pas sur la défensive, soyons offensifs et soyons fiers de notre travail. C'est rassemblés que nous serons plus forts, et que nous aurons plus de poids pour avancer et convaincre les pouvoirs publics, l'administration et la société », avant de poursuivre :
« Nous, on construit un projet sur ce que l'on veut, pas en critiquant celui des autres, c'est ce qui nous différencie ! Vous représentez la diversité de l'agriculture loirétaine, toutes productions et modes de commercialisation confondus, loin de la démagogie et des polémiques, avec audace et pragmatisme. Ce n'est pas parce qu'on succède à un grand homme qu'on en acquiert la dimension, la stature et les qualités. Un grand homme se serait dignement retiré sans se laisser griser par le pouvoir ». Samuel Vandaele a ajouté : « Ici votre équipe apporte un projet dynamique, innovant, structurant pour nos filières et nos exploitations et un projet qui accompagne l'installation et la diversification ».

Un seul mot d'ordre : allez voter !
«JA+FNSEA, nous sommes prêts à relever les défis, à sortir du cadre si nécessaire, mais nous avons besoin d'accompagnement, nous avons besoin de jouer collectif. Nous sommes le réseau qui a les pieds sur terre, alors tous ensemble on prend le ballon et on marque les essais ! », a conclu Jérôme Despey. Même leitmotiv pour Cédric Benoist : « Pour une agriculture loirétaine prospère et reconnue par la société, il est vital de voter, et bien-sûr, de voter, pour la liste JA+FDSEA 45,  a seule qui ait les pieds sur terre » Tout est dit !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
Actualités Chambre d'Agriculture du Loiret

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui