Loiret Agricole et Rural 15 juin 2018 à 12h00 | Par Sabrina Beaudoin

Une journée d’essais primordiale pour le GDA

Le GDA Loire Beauce a organisé une journée d’essais sur Baccon et ses alentours, jeudi 7 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Beaudoin

Le Groupement de Développement agricole (GDA) Loire Beauce a organisé une journée d’essais complète à Baccon et ses alentours jeudi 7 juin. Malgré une météo capricieuse, un bon nombre d’agriculteurs ont répondu présents au rendez-vous. « L’expérimentation est primordiale au sein de notre GDA » assure Christian Pousset, président du GDA. Pour pallier au mauvais temps qui a rendu les chemins de terre impraticables en voiture, le président du GDA a préparé un tracteur et une remorque pour se rendre au champ.

  • Essai variété maïs grain irrigué (24 variétés indice de 270 à 490) situé à Baccon.

« L’objectif de cet essai était d’observer le comportement de plusieurs variétés de maïs grain, sur un type de sol donné, en situation irrigable» précise Camille Dufoix, conseiller chambre d’agriculture.

  • Essai variétés blé dur et blé améliorant (8 blés durs et 6 blés améliorants) à Baccon.

« L’objectif était d’observer le comportement de plusieurs variétés de blés durs semées à l’hiver. Nous avons fait une comparaison entre 8 variétés semées sur un sol argilo-calcaire en situation irriguée » débute Maxence Legendre, conseiller à la chambre d’agriculture.

  • Essai fongicide sur orge de printemps semée d’hiver

C’est une orge de printemps RGT Planet semée le 4 novembre à 300 grains/m2. Sur l’essai, les conseillers ont comparé 0, 1, 2 ou 3 traitements sur la commune de Cravant. On note l’apparition de rhynchosporiose à pression moyenne fin mars au stade début montaison. Le déclenchement du premier traitement a eu lieu le 29 mars, le deuxième traitement le 13 avril et le dernier le 4 mai. Tout s’est déroulé le matin, dans de bonnes conditions (hygrométrie élevée, vent nul).

  • Essai nouvelles méthodes de fertilisations azotées sur blé dur sol superficiel non irrigué (entre Villjouan et Cravant)

L’objectif de cet essai était d’évaluer les principes et raisonnements du pilotage dynamique des cultures et de comparer la méthode du bilan (Azofert) avec les nouvelles méthodes de l’Inra (Appi-N) et celle d’Arvalis (CHN). Sur la parcelle choisie, du blé dur Anvergur a été semé début novembre, avec un potentiel de 65 quintaux, sur un sol superficiel voire très superficiel et surtout non irrigable.

  • Essai de restauration de bordures de champ

Petite halte dans les bordures de champs de Christian Pousset. C’est un essai de restauration de bordure par semis de fleurs sauvages, dans le cadre d’Agrifaune. L’expérimentation est menée depuis 2013, en 2016, les mélanges semés ont été affinés. L’intérêt de semer une telle bordure est de favoriser une flore prairiale qui va permettre de gérer la pression adventice, de favoriser les insectes auxiliaires autour des cultures, de favoriser la biodiversité floristique et les pollinisateurs et qui va avoir un rôle d’alimentation pour ces pollinisateurs.

Plus de détails dans l'édition de notre journal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui