Loiret Agricole et Rural 14 décembre 2018 à 11h00 | Par Sabrina Beaudoin

Un record de collecte pour le groupe Caproga

L’assemblée générale de la Caproga s’est tenue mardi 4 décembre à l’Espace Jean-Vilar à Amilly.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Beaudoin

Jean-Michel Billault, président de la Caproga a fait le point sur l’exercice 2017-2018.« Les agriculteurs peuvent être fiers de leur travail. Nous avons terminé l’exercice avec un record de collecte : 638 000 t » débute-t-il. Un record de collecte sans la qualité pour les blés. « Nous avons eu des rendements record sur les produits : maïs, colza et orge de printemps mais la récolte de blé est en léger retrait. Certaines zones ont été touchées par un temps de chute faible et cela a entrainé des pénalités jusqu’à 10 euros/t » précise Sébastien Marty, directeur général de la Caproga qui a pris ses fonctions le 19 février dernier, à la suite du départ à la retraite de Patrice Leloup.

3 Md’euros de compléments et ristournes
L’exercice 2017-2018 a été marqué par des défaillances d’exécution : fret fluvial perturbé et un mouvement social au sein de la SNCF, ont engendré un stock de report majoré de 60 000 t. « En plus, de juillet à mars, les cours des produits vendus n’ont cessé de baisser » indique-t-il. Pour pallier ce manque de prix, « le 21 juin, le conseil d’administration de la Caproga a décidé de reverser aux adhérents plus de trois millions d’euros sous forme de compléments et ristournes » assure Jean-Michel Billault.

La coopérative renoue avec la croissance de sa collecte qui affiche une progression de 10 % sur les cinq dernières années. Un plan d’investissements de 25 millions d’euros sur cinq ans est en cours d’élaboration afin d’adapter les outils à la stratégie définie par le groupe, d’accroître la capacité de stockage et de répondre aux exigences réglementaires :
• construction d’un silo de collecte, d’allotement et de travail au grain sur la commune de Saint-Hilaire-Sur-Puiseaux, trois cellules de 2500 t, quatre cellules de 850 t, deux fosses de réception, un coupe-froid et un nettoyeur,
• construction d’un silo de collecte de quatre cellules de 3000 t,
deux fosses de réception et un coupe-froid sur la commune de Sépeaux,
• Un silo dédié à la production du bio, treize cellules de 330 t, un nettoyeur, un séchoir sur la commune de Chateaurenard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
Actualités Chambre d'Agriculture du Loiret

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui