Loiret Agricole et Rural 01 juillet 2016 à 11h00 | Par Agrafil

Un marché du broutard qui « reste perturbé » en mai, selon Agreste

« En mai 2016, le marché du broutard reste perturbé », annonce Agreste dans une note de conjoncture du 27 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Alors qu’à cette période de l’année, le cours moyen des broutards Charolais est habituellement en hausse, il est stable et se maintient au niveau du cours de mars 2016. Il est inférieur de 3,2% au cours de mai 2015 et passe en-dessous du cours moyen de ces cinq dernières années», continue Agreste. En avril, les exportations totales de broutard ont baissé de 11,5% (plus de 80 000 têtes) par rapport au même mois de 2015. Ce repli concerne en majorité les broutards légers (de 160 à 300 kg vif) dont les ventes reculent en glissement annuel de plus de 7 000 têtes, notamment vers la Turquie (-11% vers l’Italie). Les ventes d’animaux lourds (plus de 300 kg vif) reculent aussi mais dans des proportions plus limitées (-7 % pour les génisses et -4 % pour les mâles), selon Agreste. L’Algérie reste une destination prioritaire avec des ventes en hausses : + 3 200 têtes par rapport à mai 2015 et + 6 300 têtes depuis le début de l’année par rapport à 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui