Loiret Agricole et Rural 16 mars 2018 à 11h00 | Par Agrafil

Transports: le fret ferroviaire est une «priorité» pour Nicolas Hulot

« Je veux remettre le ferroviaire au coeur de la mobilité durable et notamment sur deux priorités : le confort du transport quotidien et le fret ferroviaire » a affirmé le ministre d'Etat Nicolas Hulot, le 13 février, sur France Inter, la veille de la présentation de la réforme de la SNCF en Conseil des ministres.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Gabriel Omnès

Le fret ferroviaire (public et privé), qui concerne notamment l'agriculture, doit « renforcer sa compétitivité » par rapport au transport routier, selon le rapport Spinetta remis au gouvernement en février. L'enjeu est de taille: un train de fret émet dix fois moins de CO2 par km que le nombre de poids lourds nécessaires pour transporter la même quantité de marchandises, écrit Jean-Cyril Spinetta. Par ailleurs, la question du fret ferroviaire n'est pas récente et la volonté politique de soutenir son développement peine à porter ses fruits. Ainsi, la Cour des Comptes relevait en juillet les contradictions de l'État sur le sujet : « Tout en affichant sa volonté de soutenir le fret ferroviaire, l'État a pris, ces dernières années, d'importantes initiatives qui, de fait, lui sont défavorables (exemples : abandon de l'écotaxe, décret portant à 44 tonnes la limite du poids total autorisé en charge des poids lourds). »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,