Loiret Agricole et Rural 18 mai 2018 à 08h00 | Par Sabrina Beaudoin

TipTap Pro : la radio qui cible les agriculteurs !

L’application TipTap Pro accompagne l’agriculteur durant son travail. C’est un assistant métier pratique et utilisable sur le terrain à destination des professionnels. Explications.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Beaudoin

L’agriculteur passe beaucoup de temps dans son tracteur et souvent, il écoute sa radio préférée. Cette « fenêtre de temps » est pour l’heure inexploitée. Arnaud Sauvage, enseignant en informatique au lycée agricole de Nermont (Eure-et-Loir) a donc voulu optimiser ce temps-là. «L’idée m’est venue en entendant les agriculteurs qui me disent qu’ils sont débordés, en voyant les magasines encore dans leur emballage s’accumuler sur les bureaux en haute saison et en les voyant écouter « la radio » dans leur tracteur. Que veux tu que je fasse d’autre dans mon tracteur ? m’a-t-on dit. Nous savons que les journées des agriculteurs sont bien remplies et parfois trop courtes et là j’ai compris qu’il y avait un vrai créneau disponible, occupé par du divertissement » avoue-t-il.
Arnaud Sauvaget a donc lancé un nouveau média innovant qui permet d’obtenir des informations pertinentes, via sa radio habituelle, tout en continuant de travailler.
Via cette application mobile gratuite, des informations professionnelles pratiques sont envoyées ponctuellement aux exploitants, sans chambouler leurs habitudes. « Nous sommes un nouveau média qui permet de former et d’informer les professionnels sur le terrain pendant qu’ils travaillent le tout en superposition de la radio qu’ils écoutent habituellement » indique Arnaud Sauvaget, porteur du projet TipTap pro .

Des infos ciblées et non intrusives
Au démarrage de l’application, en un seul clic, l’utilisateur peut choisir sa radio habituelle.  Les messages d’alertes seront directement diffusés par l’application sur le smartphone ou par le poste de radio apparié en Bluetooth au smartphone.
«En fait c’est tout simple : je suis agriculteur, je monte dans mon tracteur, j’active mon application sur mon téléphone et je mets ma radio en route depuis mon téléphone au lieu de la radio » explique-t-il. L’agriculteur peut avoir soit la radio avec les alertes en superposition, soit
les alertes seules quand le réseau est trop faible. Les alertes n’ont pas besoin d’un réseau très fort car elles sont aussi légères qu’un SMS. Elles seront prononcées par une voix artificielle.
Il existe 2 types d’alertes. Les alertes dites urgentes. Elles interrompent la radio de fond dès qu’elles sont reçues ou les alertes regroupées en flash qui sera lancé par l’utilisateur, quand il le souhaite par rapport à sa radio de fond. Arnaud Sauvaget et son équipe ont aussi prévu un mode «hors connexion» qui permet de récupérer les alertes manquées durant la journée. Ainsi, même avec une mauvaise qualité de réseau «data», les alertes et émissions sont stockées en local et seront re-synchronisées dès que le réseau réapparaîtra.

Avant le lancement de l’application officiellement, TipTap Pro était en test et n’a connu aucun souci de réseau.
Lorsqu’une alerte intervient, l’agriculteur entend une petite sonnerie comme une notification SMS. Il peut choisir de l’écouter ou de la laisser filer. « Ces informations ne sont pas intrusives. Cela ne va pas écraser ce que la personne écoute, c’est juste le petit jingle qui sonne. Quand la personne est prête à écouter l’info c’est elle même qui déclenche son flash sans aucune interaction digitale. Notre but c’est de faire de l’audio. Il y a plusieurs modes : celui que l’on préconise c’est la détection de choc. Il suffit de bousculer le téléphone pour que ça fonctionne » poursuit-il. En clair, pour épingler une alerte ou s’inscrire à une formation, il suffit de « taper » sur le téléphone !

L’application Tiptap Pro est donc un nouveau «média» qui accompagne les agriculteurs. Son fonctionnement est simple. L’application met en relations toutes les personnes qui fabriquent l’information. «Nos sources ce sont les coopératives, les instituts techniques, les machinistes, les centres de gestion, la presse spécialisée agricole, les chambres d’agriculture… Nous ne sommes pas en concurrence avec la presse» indique-t-il. En effet, l’application TipTap Pro ne crée pas l’information. Les informations proposées viennent d’experts du métier. Il est donc possible par exemple, d’écouter un podcast qui propose des conseils d’utilisation d’un matériel agricole ou sur une fonctionnalité bien précise,  mais aussi apprendre que des limaces ont été détectées chez un voisin, savoir si son enrouleur est arrivé, recevoir un rappel pour son dossier PAC ou entendre qu’il y a une promotion sur tel produit chez tel fournisseur. Autre exemple, les apprentis peuvent aussi continuer à se former via des émissions proposées par les CFA alors que l’apprenti se trouve chez son employeur.
Pour répondre aux besoins immédiats de l’agriculteur, ce dernier devra répondre à 3 questions lors de son inscription sur l’application. Au départ, les alertes ne sont pas ciblées (seulement en fonction des 3 données du départ) mais ensuite, à chaque fois que l’agriculteur interagit, l’application va cibler les informations en fonction de ce qu’il écoute ou pas. Ainsi, l’équipe TipTap Pro pourra parfaire le profil de l’utilisateur.
L’application et le service sont gratuits pour les agriculteurs, ce sont les sources d’informations, les annonceurs qui financent. « Ils disposent d’une plate-forme web où ils pourront eux-mêmes saisir leurs alertes, déposer des podcasts et cibler les auditeurs qu’ils souhaitent toucher pour ainsi mesurer leur audience » précise-t-il. Les partenaires qui postent des alertes, eux, devront payer. « Ils payent à la personne qui reçoit l’info. 2cts par personne. Nous ne facturons la prestation qu’en fonction du nombre de personne qui ont écouté ou lu l’info » insiste-t-il.

Mode collaboratif et local
Le mode collaboratif permet d’émettre et de recevoir, de son voisinage, réseau technique, réseau d’amis, des informations encore plus locales. C’est pour décupler cette puissance d’informations locales que l’application propose ce mode collaboratif. C’est ainsi que l’agriculteur peut aussi, à l’instar de la CB, envoyer lui même des alertes. « En mode «lanceur d’alerte» : c’est l’agriculteur qui informe son réseau. C’est un vrai réseau social. L’agriculteur peut créer son information audio, par exemple s’il vient de voir une maladie, il peut prévenir son réseau » souligne-t-il.
Pour l’instant, l’application n’est pas encore commercialisée. Elle va être de nouveau testée en juin. Arnaud Sauvaget espère déployer son application pour la saison prochaine. La start up TipTap Pro est basée dans un village de startup «Le Village by CA de Châteaudun» en partenariat avec l’association «Les champs du possible».

Notons également que si l’agriculteur n’est pas dans son tracteur, il peut aussi écouter la radio dans son bureau, sa voiture ou son atelier en train de bricoler …

Au delà des agriculteurs, TipTap Pro vise tous les professionnels qui écoutent la radio en travaillant : cuisiniers, mécaniciens, chauffeurs, employés du BTP, …

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui