Loiret Agricole et Rural 18 mai 2015 à 11h00 | Par Agrafil

Soutenir l’élevage de subsistance, moyen efficace de lutte contre la pauvreté (étude)

Fournir aux pauvres des chèvres, des poulets et des vaches ainsi qu’une formation régulière sur la façon d'en faire un moyen de subsistance a permis d'améliorer les conditions de vie dans cinq pays, ont indiqué des chercheurs, dans un rapport publié dans la revue américaine Science le 14 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Tony Karumba/CE

Ce programme, baptisé «Graduation», mis en œuvre depuis trois ans en Éthiopie, au Ghana, au Honduras, en Inde, au Pakistan et au Pérou, a obtenu comme résultat une hausse de 5% du revenu par tête, de 8% de la consommation alimentaire, de 15% des actifs détenus, et de 96% des économies accumulées, par rapport aux groupes similaires de personnes ne participant pas au programme. Le programme a été expérimenté pour la première fois au Bangladesh par l’ONG Brac et la fondation Ford, et le Comité consultatif pour aider les pauvres (CGAP) a décidé de l'appliquer dans six autres pays. «Il semble que cette amélioration perdure», a souligné Abhijit Banerjee, un des auteurs de l'étude et professeur d'économie internationale au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ajoutant que les participants «sont aussi plus heureux».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui