Loiret Agricole et Rural 08 mai 2015 à 12h00 | Par Lucie de Castro

Se rendre compte de l’importance du SDAGE

Vincent Saillard a participé à la rédaction des 200 pages du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du Bassin et l’affirme : «il faut que les agriculteurs se mobilisent à ce sujet à l’occasion de la consultation publique, nous avons encore des lignes à faire bouger !». Explications.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Du SDAGE dépendra la liberté de chacun de développer des projets agricoles ayant un impact sur l’eau.
Du SDAGE dépendra la liberté de chacun de développer des projets agricoles ayant un impact sur l’eau. - © Christian Gloria

Vincent Saillard, membre du comité de bassin Loire Bretagne et président de la commission agricole de ce comité, répond à nos questions.

Qu’est-ce que le SDAGE ?

Vincent Saillard : Le SDAGE fixe les orientations et les mesures pour gérer et protéger l’eau et les milieux aquatiques. Il est élaboré par le comité de bassin sa durée est de 6 ans (2016-2021). Il s’agit d’un schéma important  de référence. Les SAGE et tous les documents d’urbanisme devront être rendus compatibles avec le SDAGE dans un délai de 3 ans et il s’imposera à tous les actes administratifs.

Dans quelle mesure les agriculteurs sont-ils concernés ?

V.S. : Plus de la moitié des mesures concernent l’activité agricole. Elles encadrent les épandages de fertilisants, la création de stockages et les prélèvements d’eau pour l’irrigation, la gestion et l’entretien des cours d’eau et des terres agricoles,… C’est pourquoi de son contenu dépendra la liberté de chacun de développer des projets agricoles pouvant avoir un impact sur l’eau et les milieux aquatiques.

Quel est l’intérêt de participer à la consultation publique ?

V.S. : La consultation publique permet aux habitants, aux associations, aux collectivités et aux assemblées de donner leur avis. C’est le moment pour les agriculteurs de s’exprimer avant l’adoption finale du texte à l’automne 2015. Ils ont jusqu’au 18 juin pour se renseigner et se mobiliser….

Que fait le réseau des FDSEA à ce sujet ?

V.S. : A l’image de ce que font ardemment les associations environnementalistes, nous réalisons des  réunions, comme avec les irrigants dans mon département, le Cher, ou les 4 réunions prévues dans le Loiret, pour construire ensemble une contribution collective afin de répondre à la consultation publique. Notre objectif est d’expliquer ce qu’il y a derrière le texte, de trouver de la matière et surtout de faire en sorte que nos amendements soient repris au maximum. Il faut une mobilisation de tous pour peser et obtenir des avancées sur un schéma très contraignant !

La FDSEA du Loiret prévoit quatre réunions qui se tiendront à Gien, Orléans, Montargis et Pithiviers. Elles auront lieu d’ici fin mai. La FDSEA diffusera au fur et à mesure les dates.
Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter la FDSEA pour plus de renseignements au 02.38.71.91.40.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui