Loiret Agricole et Rural 05 septembre 2014 à 13h00 | Par Sabrina BEAUDOIN

Saint Fiacre, le patron des jardiniers et des horticulteurs !

C'est sous un soleil de plomb et un ciel bleu, qui se faisait rare ces derniers temps, que le quartier Saint Marceau à Orléans a pu célébrer, ce weekend, la Saint Fiacre, patron des jardinier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des fidèles présents pour la cérémonie de la Saint Fiacre.
Des fidèles présents pour la cérémonie de la Saint Fiacre. - © Sabrina Beaudoin

Il faut remonter en 1806 pour retrouver les prémices de la Saint Fiacre. Depuis cette date, la Confrérie de Saint Fiacre organisait une fête qui avait pour but de reverser tous les bénéfices aux jardiniers éprouvés par la maladie ou catastrophes naturelles. La Saint Fiacre, qui n'a connu que trois coupures pendant les guerres de 1870, 1914-1918 et 1939-1945, fête ses 208 ans cette année.

Durant quelques jours seulement, Orléans s'est couvert de fleurs, plantes et de légumes. Ce n'est pas moins de 100.000 fleurs, 2.000 potées fleuries et 500 kg de fruits et de légumes qui ont envahi l'église Saint Marceau, berceau de l'horticulture, qui reçoit la Saint Fiacre et ce depuis 1890. «C'est une cérémonie qui retrace l'histoire d'une fête qui a 208 ans à Orléans et tout particulièrement dans le quartier Saint Marceau car c'est un quartier à tradition horticole depuis 400 ans. A l'époque, cela permettait à tout le monde de pouvoir se rencontrer et de pouvoir offrir le moment venu les fruits et les légumes pour obtenir une protection. La protection, dans ces années-là, des fruits, des cultures et des gens qui cultivaient était très importante » explique Jean-Paul Imbault, président de la Corporation de Saint-Fiacre.

 



500 kilos de fleurs et légumes ont envahi l'église.
500 kilos de fleurs et légumes ont envahi l'église. - © Sabrina Beaudoin

22 confédérations présentes

«Il y a 22 confréries qui sont venues célébrer avec nous la fête de la Saint-Fiacre. Car on le sait tous, une bonne table sans un beau bouquet de fleurs est présage d'un repas qui ne sera pas beau et pas bon! Les 22 confréries représentent le secteur de la gastronomie et des fleurs. Elles ont beaucoup travaillé et du coup elles attendent beaucoup de La Saint Fiacre. Le principe est de donner et offrir au clergé le produit qu'elles représentent afin d'être aussi protéger. C'est ce que les confréries attendent. Protection et indulgence envers les cultures et les personnes qui les cultivent. C'était autrefois espéré mais la symbolique est toujours aussi présente» poursuit le président de la Corporation Saint Fiacre.

3 500 heures de travail

Pour décorer l'église Saint-Marceau, près de 300 bénévoles ont mis la main à la patte. Il leur aura fallu 3500 heures de travail pour parvenir à émerveiller les petits comme les plus grands, venus visiter l'église. Les fruits et les légumes sont de production orléanaise alors que les 100.000 fleurs coupées et les 2.000 potées fleuries sont cultivées par la Corporation Saint Fiacre.

« Les 500 kilos de fruits et les légumes qui sont à l'intérieur des décors vont partir vers une association caritative, c'est aussi un des symboles de la Saint Fiacre.Certaines fleurs vont être remises en culture pour être un petit peu remise à niveau parce que 8 jours dans l'église, elles ont beaucoup soufferts puis une grande partie, les fleurs coupées notamment, sera emmenée à la déchetterie puisque les fleurs coupées n'ont pas eu de lumière, de soleil, d'air pendant 8 jours et elles sont pratiquement détruites » précise Jean-Paul Imbault.

La fête de la Saint Fiacre est essentiellement tournée vers l'horticulture. D'ailleurs, un concours d'épouvantails a été organisé pour les jeunes. « Les jeunes participent au concours et nous offrons des plantes en cadeau. Je pense que les enfants seront aussi contents avec des plantes qu'avec un paquet de bonbons » raconte le président de la Corporation Saint Fiacre.

Dimanche après-midi, le quartier Saint Marceau, laboratoire de découverte de nouvelles roses depuis 1827, a également reçu Mirelle Darc, l'actrice et réalisatrice, venue baptiser une rose à son nom.

Serge Grouard, maire d'Orléans au contact des pépiniéristes
Serge Grouard, maire d'Orléans au contact des pépiniéristes - © Sabrina Beaudoin

La tradition doit perdurer dans le temps

La Saint Fiacre, c'est 400 ans d'histoire et pour le maire d'Orléans Serge Grouard, il est important de garder des points d'ancrage sur l'histoire de la France. Après avoir assisté à la cérémonie dans l'église Saint-Marceau, les élus ont ensuite inauguré le marché de la Saint Fiacre. 55 exposants attendaient les visiteurs pour leur proposer toutes sortes de produits locaux et artisanaux.

Une fête mythique à Saint Marceau

Le maire d'Orléans a souligné l'énorme travail de l'équipe de Jean-Paul Imbault, Président de la Corporation Saint Fiacre. « C'est une grande tradition qui a été réhaussée depuis quelques années, notamment grâce au président Jean-Paul Imbault et son équipe, qui nous proposent quelque chose de grand, réalisé avec des bénévoles passionnés par les fleurs, les plantes, les légumes et c'est aussi grâce à cela que la foule est au rendez-vous. Car la passion est transmise » explique le maire d'Orléans Serge Grouard.

Lui-même passionné par les plantes, fleurs et tout l'univers du jardin, il a pris le temps de converser avec les pépiniéristes présents sur le marché. « Je me sens chez moi. J'ai perturbé le cortège car j'ai discuté avec quelques pépiniéristes, notamment des aléas climatiques qui n'ont pas été évidents à gérer pour eux » poursuit le maire. Il faut savoir que pour la Corporation, la saison aussi avait été compliquée mais ils ont su s'adapter pour palier à certaines variétés manquantes.

« Il n'y a pas d'avenir sans passé »

Pour Serge Grouard et d'autres élus présents, il faut que ces fêtes durent. « C'est une tradition, c'est un regard vers l'avenir, il n'y a pas d'avenir sans passé. Nous, on a cette obligation, agréable, de permettre à cette tradition de continuer d'exister. Les moments de réunion dans notre société sont devenus rares, avant c'était permanent. Dans le calendrier du Moyen-Age, il y avait presque des fêtes toutes les semaines ! Il nous faut des points d'ancrage dans notre société. C'est aussi pour ça que la foule a répondu présente au rendez-vous. Et en plus, je ne sais pas si Saint Fiacre y est pour quelque chose mais il fait beau et après la pluie de ces dernières semaines et mois, un petit rayon de soleil ça fait du bien, il faut que la terre sèche un peu ! » conclut Serge Grouard.

Qui était Saint Fiacre?

Saint Fiacre était le patron des jardiniers mais pourquoi ? Il faut remonter le temps, près de 1300 années en arrière...L'histoire ne semble pas parfaite. Cet homme, nommé Saint-Fiacre était devenu le patron des jardiniers et des horticulteurs. Dévoué aux autres, Fiacre fut obligé d'implorer l'Evêque Saint Faron d'obtenir une nouvelle concession de terre. Il avait une réputation de charité et de sainteté. Des miracles lui furent attribués, c'était un guérisseur.Il avait besoin pour cela de cultiver des légumes et des plantes mais son jardin était devenu trop petit... Saint Faron lui a proposé de l'agrandir en lui précisant qu'il pourrait cultiver toute la terre qu'il pourrait bêcher en une nuit. Fiacre s'est attelé à la tâche avec un bâton,devenu une bêche plus tard. Fiacre a obtenu son morceau de terrain supplémentaire pour cultiver des légumes, fleurs, fruits, arbustes... suscitant ainsi l'admiration des jardiniers, maraîchers...Saint Fiacre est décédé le 30 août 670. Son souvenir se perpétua au Moyen-Age où les jardiniers fêtaient l'anniversaire de sa mort.Il fut associé de tous temps à l'organisation de la profession horticole. A Orléans, la Corporation Saint-Fiacre perpétue le souvenir de leur Saint Patron, par des cérémonies célébrées en l'Eglise Saint Marceau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui