Loiret Agricole et Rural 03 juillet 2014 à 11h09 | Par Agrafil

Revenus : la FNPL accuse les industriels et les distributeurs

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) accuse «l’aval de la filière laitière» d’être responsable du bas niveau de revenu des producteurs laitiers, estimé par les comptes de l’agriculture à 23 100 euros par actif non salarié (pour le résultat courant avant impôts) en 2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Costie Pruilh

La FNPL «condamne l’irresponsabilité des acteurs de l’aval de la filière», explique t-elle dans un communiqué du 2 juillet, regrettant «l’obsession du prix le plus bas» qui «met en péril toute la filière». Elle pointe un «retard injustifiable» de 20 euros/1000 litres de lait par rapport à l’Allemagne depuis 12 mois, «soit 450 millions d’euros qui ont été confisqués aux éleveurs laitiers français en 2013». La FNPL critique à la fois les industriels, dont certains remettent en cause l’intérêt de la médiation qui a abouti à une augmentation du prix du lait payé au producteur en 2013, mais aussi les distributeurs, qui « mettent en danger les exploitations laitières » en achetant du lait à l’étranger «dans le but de faire pression sur les entreprises françaises».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui