Loiret Agricole et Rural 09 mars 2018 à 08h00 | Par FDSEA 45

Retour sur les messages clés des céréaliers au SIA

Depuis plusieurs années notre secteur céréalier souffre. Nous traversons une des crises les plus graves de notre histoire :

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDSEA 45

Accidents climatiques à répétition, hausse des charges, concurrence accrue, prix de marchés historiquement bas, surrèglementation environnementale. Mais qui a vraiment conscience de cette réalité, tant les clichés sur les céréaliers sont ancrés dans les esprits. Les résultats économiques des exploitations céréalières sont quasi nuls depuis 2013. Ce n’est plus tenable !

Sans compter que depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement d’Edouard Philippe, celui-ci a certes été au travail, mais, malheureusement, les mesures prises en Agriculture, jusqu’à présent, ont été défavorables et pénalisantes pour la filière :

Le transfert supplémentaire des aides du 1er pilier vers le 2nd en pleine moisson pour combler les trous budgétaires engendrés par une politique aveugle.

Le maintien à 10 % du paiement redistributif

Le retour en arrière sur les cotisations MSA

La cacophonie sur le glyphosate.

Les céréaliers sont dans l’incompréhension et le désarroi le plus complet. Pourquoi adopter des mesures qui vont à rebours des impératifs de compétitivité des producteurs ?

Pourtant en tant que chefs d’entreprises, responsables et tournés vers l’avenir, nous pensons qu’il est possible changer de paradigme, de reconquérir des parts de marché en France et à l’étranger, de gagner des points de compétitivité sur toute la filière et de redonner des perspectives aux céréaliers qui en ont bien besoin. Une feuille de route a été définie lors du Congrès des céréaliers de Dijon 2018 et au travers du Plan de transformation de la filière céréalière.

Lors du Salon International de l’Agriculture, les céréaliers ont ainsi été porteurs de ces messages et ont fait de nombreuses propositions opérationnelles pour l’avenir de la filière.

Quatre messages clés ont ainsi été diffusés auprès des visiteurs et des politiques : «La France a la responsabilité de participer au défi alimentaire mondial », « La situation économique est dégradée depuis 5 ans pour les céréaliers », «Aides PAC aux céréaliers: la France décroche dans l’Union Européenne » et « Oui à une logique de solutions et halte aux interdictions ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui