Loiret Agricole et Rural 26 janvier 2018 à 08h00 | Par FDSEA

Retour sur la visite du Préfet chez Joël Facy

Bassin du Fusin, dossier phytosanitaires, réglementations contradictoires… la FDSEA 45 interpelle le Préfet en l’invitant sur le terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDSEA

Le préfet Jean-Marc Falcone a été accueilli le 23 janvier dernier sur  l’exploitation de  Joël Facy, située à Mignerette. Une rencontre organisée par la FDSEA 45 afin de lui présenter l’agriculture loirétaine et d’aborder les problématiques qui se posent sur les exploitations.

Après avoir évoqué les dernières réformes de la PAC totalement défavorables à notre département et décidées dans un contexte de prix que certains voyaient « durablement » hauts, Cédric Benoist a présenté les chiffres des revenus catastrophiques depuis maintenant 4 ans.

De nombreux thèmes ont étés abordés dans la matinée, libéralisation des marchés accompagnée d’une  volatilité structurelle  des prix, distorsion de concurrence, fiscalité agricole, lois antagonistes, facteurs de production vs compétitivité, irrigation sur le bassin du Fusin, etc. Joël Facy a présenté  son exploitation, ses pratiques culturales et son mode de commercialisation. Pratiquant le non labour associé à des couverts il a pu expliquer l’intérêt du Glyphosate et la situation d’impasse dans laquelle il se trouverait en cas d’arrêt de commercialisation de la molécule : « interdire une molécule qui me permet une économie de 12500 litres de gnr est un non-sens », explique-t-il. Alexandre Nioche, responsable environnement de la FRSEA Centre Val de Loire, en a profité pour expliquer que cette technique permet une diminution de  quantité de matières actives sur l’ensemble de la rotation. Il est donc souhaitable que les politiques ne raisonnent plus en « silo » mais sur un bilan global !!!

Incohérence également dénoncée par Jean-François Bléchet, administrateur du syndicat betteravier, en dénonçant l’interdiction des néonicotinoides en traitement de semence sur betterave mais aussi sur céréales qui engendrera des traitement insecticides en pleins moins efficaces et moins sélectifs : un non sens économique et écologique total !!!

La maitrise de l’eau a été abordée en fin de rencontre.  Le sujet de l’entretien des rivières est très très lourd  soupira Joel Facy : « passer 3 ans pour monter un dossier pour 2000 euros de travaux est ubuesque, il faut simplifier l’instruction des dossiers !!! Les agriculteurs comprennent qu’il faille inonder les champs pour sauvegarder  les villes, mais demande en contrepartie que l’entretien des cours d’eau puisse être effectué  pour permettre une évacuation rapide des eaux, et en cas de perte de rendement, les agriculteurs demandent  une indemnisation.

Vient ensuite au tour d’Olivier Parou de prendre la parole en tant que président de la commission Hydraulique afin de faire un état des lieux sur la gestion de l’eau sur le territoire notamment  sur le modèle Fusin qui est en crise 20 années sur 22 !! Les agriculteurs demandent une remise en question du mode de calcul des seuils d’alerte calés trop hauts. Historiquement, les seuils d’alerte ont été mis en place il y a plus de 20 ans  de manière expérimentale, une expérimentation qui n’a jamais changé depuis…De plus, les piézomètres ne sont pas assez nombreux et un n’est plus en état de marche ce qui biaise les niveaux d’eau et les coefficients d’irrigations.

En conclusion, la FDSEA 45 veut  bannir l’idéologie et le dogmatisme, instaurer du bon sens agronomique adapté à chaque territoire, de la science sans tabou et un environnement favorable à l’amélioration de notre compétitivité : bref, Des solutions et non des interdictions !!!

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui