Loiret Agricole et Rural 15 mai 2015 à 08h00 | Par Actuagri

Ministérielle agricole du G20 : des engagements sur la durabilité et la lutte contre le gaspillage

Treize ministres de l’Agriculture du G20 se sont réunis à Istanbul le 8 mai à l’initiative de la présidence turque qui a fait de l’agriculture une de ses priorités dans la concertation internationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V. Marmuse / CAIA

Le communiqué final des ministres insiste sur la nécessité d’augmenter la production tout en effectuant une transition vers des systèmes alimentaires plus durables, «dans toutes leurs dimensions - économique et sociale aussi bien qu’environnementale». Les ministres se sont ainsi engagés à collaborer plus fortement au système d’information sur les marchés agricoles (Agricultural market information system - AMIS) mis en place en 2011 pour améliorer l’information mondiale et la transparence des marchés. L’échange autour de politiques agricoles efficaces est également encouragé, notamment pour la diffusion de technologies, d’innovations ou de nouvelles pratiques. Enfin, les ministres se sont montrés particulièrement concernés quant au sujet du gaspillage tout au long de la chaine alimentaire, et ont décidé la mise en place d’une plateforme d’échanges sur les pertes et gaspillages de productions agricoles en partenariat avec des organisations internationales, notamment la FAO. La plateforme devra partager les expériences de mesures et de réduction des pertes alimentaires, sans oublier de se concentrer également sur les pays en développement. Au final, les ministres de l’Agriculture se sont engagés à définir un «plan d’action pour la sécurité alimentaire et des systèmes alimentaires durables» avant le sommet du G20 prévu en novembre 2015. Présent à la rencontre, le ministre français Stéphane le Foll a rappelé dans son intervention l’importance d’adapter les systèmes de production agricoles des pays du G20 qui produisent 85% de la production mondiale. Il a également souligné le rôle positif de l’agriculture en tant que solution dans la lutte contre le changement climatique, en particulier grâce à la capacité des sols à stocker du carbone, le ministre invitant ses homologues à soutenir le programme de recherche 4 pour 1000, programme qui vise à améliorer les stocks de matière organique dans les sols de 4 pour mille par an.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui