Loiret Agricole et Rural 20 février 2015 à 08h00 | Par Olivier JOLY

« Les vacances, ce n'est pas tabou ! »

Comment concilier vie privée et vie professionnelle dans le métier d'agriculteur ? C'était le thème de la 58e assemblée générale des JA du Loiret.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour ces agriculteurs, il y a une vie après le travail !
Pour ces agriculteurs, il y a une vie après le travail ! - © Olivier Joly

«Quelque chose qui nous concerne tous, surtout quand on est jeune installé. Arriver à s'accorder du temps ne peut être que bénéfique.» Administratrice des Jeunes Agriculteurs du Loiret, Alexandra Laurent-Claus animait la table ronde qui avait lieu lors de l'assemblée générale de l'organisation. La réunion se déroulait le vendredi 13 février à Saint-Jean-de-Braye, au siège du Crédit agricole Centre Loire. Le thème de la rencontre : Comment concilier vie privée et vie professionnelle dans notre métier d'agriculteur ? Agricultrice à La Ferté-Saint-Aubin, Dominique de Viale s'est installée en 1980 avec son époux : «J'ai une ligne de conduite : quand j'ai franchi le seuil de la maison, l'exploitation, c'est terminé !»

Pour sa part, Nathalie Armand, éleveuse à Saint-Aignan-le-Jaillard, réside à une dizaine de kilomètres de l'exploitation : «Cela permet de faire une coupure avec le travail.» Son associé vit sur place alors que la jeune femme possédait déjà sa maison lorsqu'elle est devenue agricultrice : «Quand j'avais 30 ans, je travaillais comme cadre et je consacrais 80% de mon temps à mon métier et 20% à ma famille. La première année sur la ferme, j'ai dû faire mes preuves. Aujourd'hui, je consacre 60% de mon temps à mon travail et 40% à ma famille. Mon associé et moi partageons la même vision et essayons d'organiser le travail en ce sens. » Via le Service de Remplacement. « Celui-ci a été capital dans ma décision de m'installer : il était hors de question de sacrifier ma famille à mon plaisir. »

Il faut faire des choix

Ancien président régional des JA et aujourd'hui aux commandes du Service de Remplacement, Joël Norais fit ce commentaire : «Dans le Plan de l'Entreprise, il faut prévoir l'argent pour partir.» (...)

Vous pouvez lire la suite de l'article dans notre édition du 20 février 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui