Loiret Agricole et Rural 16 mars 2018 à 10h00 | Par Agrafil

Les parlementaires veulent inscrire la médiation de la MSA dans la loi

A l'occasion de l'examen du projet de loi Essoc (relations avec l'administration) en commission spéciale le 13 mars, les sénateurs ont discuté d'un article proposé par le gouvernement et validé par les députés fin janvier qui inscrit dans la loi l'existence d'un médiateur de la Mutualité sociale agricole (MSA).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © zoranm

Ce médiateur « aura pour mission de rendre un avis sur les réclamations dont il sera saisi par tout assuré dont le recours a été rejeté par la MSA » propose l'article. En fait, ce médiateur existe déjà depuis l'an 2000 et il assure déjà cette mission. Il traite plus de 400 saisines chaque année, émanant pour 83% des assurés eux-mêmes, dans 16% des cas de tiers (ex. défenseur des droits) et 1% des caisses. Il formule également des propositions d'évolution de la réglementation. Le texte propose de le nommer pour une durée de trois ans, renouvelable une fois, par le conseil d'administration. En commission, les sénateurs ont voté un amendement précisant que l'engagement d'une procédure de médiation suspend les délais de recours devant les Tribunaux des affaires de sécurité sociale (Tass). Et que l'engagement d'un recours devant le Tass mettait fin à la médiation. Le gouvernement a donné un avis de sagesse, en attendant une expertise du sujet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui