Loiret Agricole et Rural 05 décembre 2014 à 12h00 | Par Olivier JOLY

Les métiers agricoles sont les plus recherchés

À l'initiative de Pôle Emploi, les partenaires de l'emploi agricole se réunissaient au CFA de Bellegarde. Objectif : rapprocher l'offre et la demande de travail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une réunion qui se voulait interactive.
Une réunion qui se voulait interactive. - © Loire

Le mardi 25 novembre, à l'initiative de Pôle Emploi, les acteurs de l'emploi et de la formation agricoles étaient réunis au CFA de Bellegarde. Responsable d'équipe à l'agence Pôle Emploi de Montargis, Matthieu Pellé a planté le décor : « Le secteur agricole se caractérise par une double problématique : il existe des besoins et ceux-ci sont méconnus des demandeurs d'emplois. Nous sommes réunis aujourd'hui afin de définir les actions à mettre en oeuvre dans le but d'orienter les personnes vers ce secteur d'activité et de permettre aux entreprises de trouver la main-d'oeuvre dont elles ont besoin. »

Le technicien a poursuivi : « Nous adapterons notre offre de service en fonction de vos besoins. » Parmi les outils proposés par l'opérateur public, citons : l'accompagnement à l'entretien d'embauche, un dispositif d'adaptation au poste de travail passant par la formation, la préparation opérationnelle à l'emploi et l'évaluation en milieu de travail préalable au recrutement. Matthieu Pellé en a expliqué les objectifs : « Mettre le pied à l'étrier au candidat afin de répondre aux attentes du poste. Cependant, tout recrutement comporte une part de risque. »

S'y ajoutent les mesures gouvernementales : emploi d'avenir, contrat de génération, contrat unique d'insertion et contrat initiative emploi. « Ces dispositifs visent à réduire le chômage de longue durée sur notre territoire » a indiqué le représentant de Pôle Emploi : les jeunes et les seniors. Sur le bassin d'emploi de Montargis, le taux de chômage est de 14 % et augmente chez les plus fragiles.

La question de l'accueil des salariés

Selon l'enquête annuelle de Pôle Emploi sur les besoins en main-d'oeuvre, les métiers agricoles sont les plus recherchés. « Ce n'est pas la représentation qu'ont nos demandeurs d'emplois » a commenté Matthieu Pellé. D'où l'intérêt de rapprocher la demande et l'offre de travail. Exemple de métier en tension : magasinier en céréales. « Trop peu d'offres sont visibles » a regretté Isabelle Foix, du CFA de Bellegarde. Pour relever le défi de l'emploi agricole, chaque bassin organise ses propres actions phares : des jobs-datings toute l'année à Gien, des forums sur le Montargois et le Pithiverais les 29 janvier et 19 février prochains.

Des échanges, émergea la question de l'accueil des salariés : « Il y a encore du chemin à faire dans certaines très petites entreprises. Les Chambres consulaires et les syndicats professionnels ont un rôle d'accompagnement à jouer. » Une éducatrice eut cette réflexion : « L'opérationnalité le premier jour est impossible. La montée en gamme est progressive. » Le mot de la fin revint à ce professionnel : « Il y a un avenir dans l'agriculture. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui