Loiret Agricole et Rural 17 avril 2015 à 09h00 | Par Agrapresse

Les coopératives associées au Plan de soutien à l’investissement

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé que les coopératives bénéficieront du Plan d’aides aux investissements annoncé par le Premier ministre, M. Valls, le 8 avril. Une partie des fonds supplémentaires alloués à la Banque publique d’investissement seront fléchés vers les coopératives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Olivier JOLY

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a rassuré les coopératives, à l’occasion de l’assemblée générale de Felcoop (coopératives fruits et légumes) : elles bénéficieront bien du «plan de soutien à l’investissement» dévoilé le 8 mars par le Premier ministre Manuel Valls. Certes, la mesure principale – possibilité offerte par le gouvernement de «sur-amortir» de 40% ses investissements – exclut à nouveau les coopératives agricoles car elle agit, comme le CICE (crédit d’impôt), sur l’impôt sur les sociétés, auquel ne sont pas soumises les coopératives.

Mais en contrepartie, l’allocation de fonds supplémentaires à la Banque publique d’investissement (BPI) pour ses «prêts de développement» (+2,1 milliards d’euros par an d’ici 2017) sera fléchée, pour partie, vers les coopératives. Le ministre a ainsi souhaité que les coopératives puissent cette fois bénéficier de la politique de soutien du gouvernement au même titre que les autres entreprises. Mais les modalités pratiques restent à définir.

Plan investissement coopération 2015

Pour ce faire, le ministre a demandé au réseau Coop de France de centraliser et transmettre «au plus vite» l’ensemble des investissements prévus par les coopératives en 2015, «pour que l’État abonde ces investissements», dans le cadre de ce qu’il a appelé le «Plan investissement coopération 2015». Les coopératives sont prêtes : «Nous ferons tout pour fournir aux pouvoirs publics dans des délais très serrés l’ensemble des informations dont ils ont besoin pour que les coopératives (...) puissent, via ce plan, regagner des points de compétitivité par l’investissement», a réagi le président de Coop de France Philippe Mangin dans un communiqué. «Mais cela reste à finaliser», a-t-il ajouté. Coop de France doit rencontrer le ministère la semaine prochaine. «Des entreprises nous disent qu’elles ont des investissements prévus, qu’elles sont intéressées, mais elles veulent connaître le calendrier, les outils...», explique Pascal Viné, délégué général de Coop de France. «Nous sommes encore pour l’instant dans une phase de travail».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui