Loiret Agricole et Rural 15 juin 2018 à 12h00 | Par Olivier Joly

Les agriculteurs loirétains bloquent coup sur coup la raffinerie de Coignères et le dépôt de Saint-Jean-de-Braye pour dénoncer les distorsions de concurrence

Dans le cadre de la mobilisation nationale lancée par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, les agriculteurs du Loiret ont bloqué la raffinerie de Coignères (Yvelines) pendant une journée avant de bloquer le dépôt de Saint-Jean-de-Braye. D'autres agriculteurs de la région ont ensuite pris le relais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Olivier Joly

Le lundi 11 juin marqua le lancement d'une mobilisation nationale de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs consistant à bloquer quatorze raffineries et dépôts de carburant à travers tout le pays.

- © FDSEA

L'annonce de l'autorisation accordée au groupe Total de raffiner de l'huile de palme dans son usine de La Mède (Bouches-du-Rhône) constitua l'élément déclencheur de cette action. Mais celle-ci visait également à dénoncer les distorsions de concurrence dont sont victimes les agriculteurs français ainsi que les incohérences du gouvernement : dans le cadre des États généraux de l'alimentation, de nouvelles règles environnementales et relatives au bien-être animal ont vu le jour. Dans le même temps, il y a eu l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (NDLR : le Ceta, signé en 2016) ainsi que les négociations commerciales entre l'UE et le Mercosur (NDLR : marché commun d'Amérique du Sud composé de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et du Venezuela). Cela conduirait à importer des produits que les agriculteurs français n'ont pas le droit de produire et dont les consommateurs de notre pays ne veulent pas ! Par exemple, les pays du Mercosur utilisent quarante-trois molécules interdites en France depuis dix ans !


Le Corena toujours pas en place
D'où ces quatre revendications. Premièrement : s'assurer que les produits importés en France correspondent aux normes sanitaires qui sont les nôtres.
Deuxièmement : limiter au maximum les nouvelles règles de l'UE.
Troisièmement : mettre fin à la surtransposition en droit français des normes européennes et internationales. Lorsqu'il n'était encore que candidat à la présidence de la République, Emmanuel Macron s'était engagé à faire expertiser toute nouvelle norme au sein du Comité de Rénovation des Normes agricoles (Corena). Or, un an plus tard, cette instance, mise en place sous François Hollande, ne s'est pas réunie une seule fois !
La quatrième revendication concerne les charges pesant sur les agriculteurs. Le projet de loi de finances 2019 remet en cause le CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi), le remboursement de la TIC (Taxe intérieure de consommation) ainsi que les exonérations patronales pour l'emploi de travailleurs saisonniers agricoles. Au total, les agriculteurs supporteraient deux milliards d'euros de charges supplémentaires. La FRSEA Centre Val de Loire a mis en oeuvre l'action nationale en occupant pendant trois jours l'entrée de la raffinerie de Coignères (Yvelines). Une opération menée en partenariat avec les agriculteurs Île-de-France. La première journée, dès trois heures du matin, des agriculteurs du Loiret et de l'Indre ont investi les lieux. Le lendemain, les Fdsea d'Eure-et- Loir et d'Indre-et-Loir prenaient le relais.
Comme on pouvait s'y attendre, les camions ne pouvant charger sur Coignières étant réorientés sur le dépôt de Saint-Jean-de- Braye, JA et Fdsea Loiret ont alors pris la décision de bloquer spontanément le dépôt de Saint Jean de Braye (qui a une capacité journalière de 300 camions !!!). Durant 2 jours consécutifs, Saint-Jean-de-Braye est venu s'ajouter à liste des dépôts bloqués dans la grande région parisienne !!! Ce n'est que le mercredi à midi que Fnsea et Ja ont donné l'ordre de suspendre le mouvement, considérant que si les engagements de l'Etat n'étaient pas à 100 % satisfaisant, une reconnaissance des problématiques était actée et un dialogue engagé .

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui