Loiret Agricole et Rural 17 novembre 2017 à 15h00 | Par Agrafil

Le monde agricole planche sur la communication vers le grand public

"Avant je ne voulais pas répondre aux journalistes. J'avais peur de me faire piéger. Puis j'ai compris que de ne pas répondre, ça rendait les sujets controversés (OGM, phytos, bien-être animal, etc) tabou", a témoigné Guillaume Lefort, agriculteur et ambassadeur #agridemain, lors des Rencontres positives de l'agriculture organisé par Grignon énergie positive, Céréopa et AgroParisTech, le 14 novembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © www.cereopa.fr

Et de poursuivre: "Puis j'ai décidé de me former et j'essaie d'expliquer notre métier, nos pratiques." Ainsi, les intervenants ont analysé le traitement des controverses de l'agriculture par les médias."Les gens ont perdu confiance dans les arguments scientifiques. (...) Ils ont confiance en la parole des agriculteurs", explique Elsa Delanoue, agronome et sociologue pour les instituts techniques de l'élevage (Idele, Itavi, Ifip). Par ailleurs, un représentant de BASF a expliqué que le groupe a mis en place une plateforme de discussion sur les sujets sensibles qui montent. "Sur les nanotechnologies, nous avons lancé une plateforme avec des associations, journalistes, industriels... Si nous ne sommes pas toujours d'accord, cela créée des liens".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous