Loiret Agricole et Rural 24 octobre 2014 à 12h00 | Par Sabrina BEAUDOIN

Le budget du Centre régional de la Propriété Forestière réduit de 40 %

Selon la loi des finances, la dotation de 20 millions attribuée à l'Office national de la forêt (ONF) et la subvention de 15 millions d'euros au centre national de la propriété forestière (CNPF) seront supprimées. Quelles conséquences pour les propriétaires forestiers?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les propriétaires de forêts privées expriment leur mécontentement.
Les propriétaires de forêts privées expriment leur mécontentement. - © Sabrina Beaudoin

Depuis l'Edit de Brunoy datant de 1347, la réglementation française encadre les coupes de bois pour assurer l'avenir des forêts. Le propriétaire n'est donc pas libre de faire ce qu'il veut sur sa parcelle de bois. Il doit notamment pour gérer durablement sa forêt établir un plan simple de gestion, obligatoire pour toute forêt de plus de 25 ha. On compte 5 500 plans en Région Centre. Etabli par le propriétaire et agréé par le CRPF, c'est un deal qui court sur 10 à 20 ans. Le propriétaire s'engage à effectuer des coupes sur son terrain et établi un bilan pour constater les travaux effectués. « Depuis 1963, les bilans étaient plutôt neutres. Les propriétaires, qui ont souvent une autre activité que la gestion de leur forêt, n'étaient pas contraints d'effectuer tous les travaux de l'engagement. Aujourd'hui, le gouvernent exige que le plan du propriétaire soit réalisé... » explique  Dominique Rouzies, président du syndicat des forestiers de l'Eure-et-Loir. « Ce plan a un coût, il faut investir. On nous demande d'être plus actifs mais d'un autre côté on va nous supprimer nos subventions » poursuit-il.

Une loi des finances contre la syviculture

Le Centre National de la Propriété Forestière gère les actions de développement concernant la forêt, par l'animation, la coordination, la recherche, la formation, et la diffusion des connaissances. Le CNPF est divisé en 18 centres régionaux, les CRPF. Pour 2015, l'Etat a décidé de sanctionner la forêt privée française en amputant de 40 % le budget des Centres Régionaux de la Propriété Forestière, budget qui s'élève à 40 millions d'euros. C'est donc la subvention de 15 millions, dont bénéficiait le centre, qui sera réduite à néant. « C'est aberrant, la France est capable de financer à hauteur de 1 milliard, la foret au Brésil mais n'est pas capable de nous sauver nous. Nous, nous ne voulons que 15 millions... » explique Jean-Pierre Pigagnolle, élu du CNPF et propriétaire forestier du Loiret. En effet, le Président de la République, François Hollande a réitéré son envie de « sauver la foret du monde en donnant un milliard... »

La filière bois c'est 20 000 emplois en Région Centre

La forêt représente 24 % du territoire de la région Centre appartenant pour 86 % à des propriétaires privés. Elle maintien des emplois ruraux, elle investit, elle fournit un matériau indispensable, elle contribue à la biodiversité et construit nos paysages. En France, la filière forêt-bois représente 440.000 emplois et un chiffre d'affaires de 60 milliards d'euros, pour 16 millions d'hectares. En région Centre, la filière bois emploie 20.000 personnes et représente 957.000 hectares.

A la rentrée, Le ministère de l'Agriculture a annoncé sa participation en 2015 à l'effort de réduction des dépenses publiques. Le milieu de la forêt sera le premier à subir cette réduction. Selon cette loi des finances, la dotation de 20 millions attribuée à l'Office national de la forêt (ONF) et la subvention de 15 millions d'euros au centre national de la propriété forestière (CNPF) seront supprimées.  « La loi de finances 2015 va ponctionner 40 % sur le budget annuel du Centre national de la propriété forestière (CNPF) et 64 % sur le fonds de roulement » explique le directeur du CRPF Ile de France et du Centre, Xavier Pesme.

Suppression d'emplois...

« Le CRPF d'Ile de France et du Centre emploie 28 personnes. On compte 1 personne pour 871 propriétaires. La diminution de 2% par an reviendrait à supprimer un poste pour les 3 années à venir, sans compter les emplois indirects » explique Xavier Pesme.

« La ponction de 64 % sur notre fonds de roulement de 891 545 euros représenterait une baisse de 570 589 euros » précise Geoffroy de Moncuit. « Notre petite trésorerie n'est que de 637.457 euros en raison de créances et retard de paiement de certains organismes. La ponction de l'Etat l'a réduirait à 66.868 euros. Soit moins d'un mois de fonctionnement. Ceci n'est pas tenable! » poursuit-il.

« Nous sous-exploitons notre foret à hauteur de 30 % et du coup, elle vieillit alors que notre filière pourrait être créatrice d'emplois. » avoue Geoffroy de Moncuit. La forêt française dispose de la plus belle forêt de feuillus en Europe et pourtant, c'est la filière bois française qui est la moins aidée de la commission européenne. « Le cours du bois depuis 40 ans n'a globalement pas évolué alors que le SMIC a été multiplié par 5 » conclu Dominique Rouzies.

Bon à savoir

La forêt privée en région Centre couvre 770 000 ha (sur une totalité de 886 000 ha boisés) soit 20 % de la surface régionale. La région Centre est la 6e région la plus boisée de France mais la 5e pour sa forêt privée.

La forêt privée française gagne 2.500 ha/an depuis 30 ans, essentiellement sur les terres agricoles délaissées.

La surface moyenne d'une forêt privée est de 14,4 ha (8,8 ha pour la France). La région Centre possède de gros domaines mais aussi de très petites propriétés, notamment dans les vallées (moins de 1 ha).

La forêt de la région procure 25.000 emplois (2,5 % de la population active régionale), dont 1000 emplois directs. Filière bois : ameublement, bâtiments, papier, énergie...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui