Loiret Agricole et Rural 08 mars 2019 à 08h00 | Par OLIVIER JOLY

La FNSEA se fait un nom en Centre-Val de Loire

Exit la FRSEA, vive la FNSEA Centre-Val de Loire ! L’organisation syndicale a annoncé son changement de nom lors de son assemblée générale. La politique agricole européenne figurait également au programme de la réunion, qui s’est tenue le 1er mars à Orléans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © OLIVIER JOLY

La FRSEA Centre-Val de Loire devient la FNSEA Centre-Val de Loire. Le changement a été acté le 1er mars à Orléans en assemblée générale. « Nous sommes affiliés à la FNSEA : nous bénéficierons d’une meilleure visibilité, déclare Dominique Malagu, président. Nous souhaitons que les FDSEA suivent le mouvement. Celles-ci resteront départementales mais nous rapprochons nos moyens afin de mieux répondre aux demandes des adhérents. » L’organisation syndicale revendique près de huit mille adhérents dans la région. « Pour le moment, nous procédons à un état des lieux des compétences dans chaque département : nous prendrons le meilleur de chacun pour l’apporter aux adhérents. » Par ailleurs, les compétences de la Région se sont élargies et les intercommunalités sont en charge de l’économie. « Nous avons besoin de coller à la réforme territoriale », justifie le dirigeant.


Un risque de renationalisation de la Pac
La réunion fut marquée par un échange avec Angélique Delahaye (LR, PPE) et Karine Gloanec-Maurin (PS, social-démocrate), élues au Parlement européen. Dominique Malagu explique : « Nous arrivons au terme de la programmation 2014-2020 de la Politique agricole commune et le prochain cadre financier est en discussion : que se passera-t-il dans les semaines à venir alors que les élections au Parlement européen auront lieu le 26 mai ? » Voici ce que le dirigeant syndical a retenu des explications des deux parlementaires : « L’Union européenne fixe une orientation et la mise en œuvre diffère selon les États. Ce qui existait dans la programmation actuelle pourrait être renforcé lors de la période 2020-2027. D’où un risque de renationalisation de la Pac. Or, nous voulons une politique agricole européenne. Les États-Unis ont une politique agricole forte. Le Mercosur (communauté économique d’Amérique du sud, NDLR) soutient également ses agriculteurs. Dans la prochaine Pac, nous craignons que la priorité ne soit plus la production. Nous ne sommes pas opposés à l’environnement : nous sommes tributaires du climat. Mais l’agriculture est faite pour nourrir les gens et pas uniquement pour protéger les populations urbaines très polluantes ! »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
Actualités Chambre d'Agriculture du Loiret

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui