Loiret Agricole et Rural 31 octobre 2014 à 08h00 | Par Agrafil

La coopération agricole soucieuse de perfectionner sa gouvernance

Coop de France a organisé, le 28 octobre à Paris, un colloque sur le thème de l’«administrateur de coopérative agricole demain», partie intégrante de son «chantier stratégique» sur la gouvernance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Mangin
Philippe Mangin - © www.agrodistribution.fr

«Trois chantiers stratégiques sont ouverts», avec la formation et la communication, a rappelé le président Philippe Mangin en invitant les congressistes à échanger sur leurs pratiques et leurs souhaits en matière de gouvernance «pour enrichir les recommandations de Coop de France». Intégrer plus de femmes et de jeunes dans les conseils d’administration constitue à ses yeux des priorités. Philippe Mangin a mis en avant la révision coopérative, que la loi vient de renforcer, et à propos de laquelle le conseil d’administration devra «rendre des comptes aux adhérents». Il a par ailleurs déploré la «distance entre administrateurs et adhérents», en faisant référence à une enquête auprès des jeunes agriculteurs en Lorraine. «La performance d’une coopérative repose sur l’impression qu’ont les adhérents de s’en sentir propriétaires et d’être écoutés, a estimé Philippe Mangin. Il faut renforcer ce lien d’appartenance.»

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui