Loiret Agricole et Rural 08 mai 2015 à 11h00 | Par Agrafil

L'Autorité de la concurrence contraint la filière avicole à constituer une interprofession

L'Autorité de la concurrence sanctionne des industriels volaillers pour entente et presse la filière avicole à constituer une interprofession, a indiqué son président, Bruno Lasserre, le 6 mai lors d'une conférence de presse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © A. Puybasset

La sanction s'élève à 15,2 millions d'euros, mais elle aurait pu être «beaucoup beaucoup plus élevée» si l'Autorité n'avait pas tenu compte des difficultés de la filière, dont la flambée des prix des céréales en 2007. Cette atténuation des sanctions est assortie d'une condition : les professionnels sont tenus de présenter un projet d'interprofession, dans un calendrier contraint de 18 mois. Un mandataire, chargé de vérifier que la mise en place de l'interprofession sera effective, assistera à toutes les réunions et remettra un rapport de suivi à l'Autorité de la concurrence tous les six mois. À plusieurs reprises, la FNSEA a dénoncé le «deux poids, deux mesures» dans les sanctions infligées d’un côté aux paysans et aux opérateurs, «qui cherchent à s’organiser, et de l’autre aux enseignes, désormais regroupées en quatre centrales d’achat», a commenté le jour même la FNSEA. Mais aujourd’hui «l’Autorité de la concurrence fait preuve, de discernement et de pragmatisme en réduisant fortement le montant de l’amende. Elle nous accorde – enfin – les circonstances atténuantes ! ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,