Loiret Agricole et Rural 01 octobre 2014 à 08h00 | Par InVivo

InVivo présente son plan stratégique

Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo, union nationale de coopératives agricoles, présente son plan stratégique « 2025 by InVivo » dans l’Oise

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © IN VIVO
Pour accroître la pertinence de ses services aux coopératives, en particulier pour développer la compétitivité des agriculteurs français, le groupe InVivo vient de lancer un ambitieux projet stratégique à dix ans, que son directeur général présentait aujourd’hui aux coopératives agricoles de Picardie, Haute-Normandie, Nord Pas-de-Calais et d’Ile-de-France. inVivo, premier groupe coopératif agricole français, réunit 223 coopératives qui rassemblent elles-mêmes 300 000 agriculteurs en France, dont 30 000 adhérents entre la Picardie, la Haute-normandie, le nord Pas- de-Calais et l’ile-de-France. Parmi ces groupes coopératifs partenaires d’inVivo, figurent les leaders régionaux unéal, Cap seine, noriap, Agora et Valfrance. mutualisant leurs moyens et confiant au groupe une partie de leur collecte de grains, ces coopératives bénéficient de la force de frappe d’inVivo à l’export pour les céréales, de sa puissance de négociation avec les fournisseurs d’agrofournitures, de sa recherche et développement en productions végétales et animales leur permettant d’être à la pointe de l’innovation. Jean-François Gaffet, président de noriap commente ainsi l’action de l’union inVivo vis-à-vis de sa coopéra- tive : « L’Union InVivo apporte de la valeur ajoutée à nos exploitations agricoles en faisant avec les coopératives ce qu’elles ne peuvent faire seules ! Grâce à ses actions et services, nous pouvons nous développer plus fortement à l’international, renforcer notre compétitivité et profiter d’innovations dans nos différents métiers. Nous bénéficions de l’expertise d’InVivo aussi bien dans le trading pour développer l’exportation de céréales que pour la fourniture d’engrais où nous nous appuyons sur la centrale d’achat Intersol basée à Rouen. Cette centrale d’importation animée par InVivo nous permet d’accéder plus facilement au marché des engrais qui est aujourd’hui mondialisé. D’autres projets sont en cours de développement dans d’autres métiers auxquels nous souhaitons participer activement. Pour ne citer qu’un exemple, la mise au point de nouvelles variétés de blé hybrides donnerait à nos agriculteurs l’opportunité d’obtenir de meilleurs rendements.» Thierry Blandinières explique: « Nous voulons renforcer la mutualisation de nos moyens, développer notre puissance de négociation à l’achat et à la vente et acquérir une taille critique au sein de chacun de nos métiers. Nous investissons dans les technologies d’avenir, et cherchons à trouver de nouveaux débouchés aux productions françaises au plus grand bénéfice de nos coopératives adhérentes et de leurs agriculteurs. » Pour permettre aux agriculteurs de produire plus et mieux, car l’augmentation des rendements est indis- pensable pour subvenir à la demande alimentaire mondiale, le groupe inVivo investit dans les technologies d’avenir comme le biocontrôle et le big data agricole. Avec les coopératives régionales, le groupe a déve- loppé le réseau national Fermecophyto. Grâce à ses compétences en hydrogéologie et agro-environnement, il élabore avec elle des plans d’action de reconquête de la qualité de l’eau sur plusieurs bassins de captage d’eau prioritaires du nord et d’ile de France. Le groupe inVivo est également partie prenante de nombreux programmes de recherches qui intéressent particulièrement les producteurs de grandes cultures. il est impliqué dans improve, la plate-forme de recherche sur les protéines végétales en lien avec le groupe coopératif Téreos et les pôles de compétitivité de Picardie et de Champagne-Ardenne.
1/2
inVivo fait également bénéficier les pôles coopératifs régionaux tels que union Terres de France et sicapa de son expertise en matière d’agrofournitures (semences, fertilisants, phytosanitaires, agro-équipements et services associés). La centrale de négociation nationale inVivo agit ainsi en complément des unions de coopératives régionales. de même pour l’exportation des céréales sur pays tiers, inVivo et les unions régionales Cérémis et sillage travaillent ensemble, ainsi qu’en nutrition animale avec novial qui dispose de cinq usines et fabrique 350 000 tonnes d’aliments. en effet, reconnu pour son savoir-faire sur toutes les espèces (ruminants, porc et volailles mais aussi en aquaculture), inVivo nsA propose une gamme complète de produits et de services aux fabricants d’aliments et aux éleveurs. il est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux de la nutrition animale avec des implantations dans plusieurs pays européens, en Asie et en Amérique du sud, l’une des références en matière d’innovation pour l’élevage. en matière de vente directe aux consommateurs, le réseau Gamm vert, développé par inVivo en franchise avec les coopératives régionales, est aujourd’hui le n°1 français de la jardinerie. La région nord et ile-de- France compte 150 magasins Gamm vert, une enseigne bien ancrée dans ses territoires. « Franchisé Gamm vert, nous nous adossons sur leur savoir-faire pour développer nos offres de services. Cette année nous avons mis en place dans un de nos magasins un rayon circuit court en nous appuyant sur leur concept produits de terroir », explique le président de noriap. Les ambitions d’inVivo à dix ans sont soutenues par une politique d’investissement et de croissance externe. Après avoir racheté les réseaux Jardineries du Terroir et delbard cet été, il vient de faire l’acquisition de la société suisse d’additifs pour l’alimentation animale Pancosma. À la fin du mois, il ouvrira en banlieue toulou- saine son premier magasin de distribution de produits frais locaux, Frais d’ici. Le déploiement futur de cette initiative concernera aussi les autres régions.

 

A propos d’InVivo

InVivo, union de coopératives agricoles, réunit 223 coopératives, qui rassemblent elles-mêmes plus de 300 000 agri- culteurs. Le groupe compte 6600 collaborateurs dans 19 pays et a réalisé en 2013-2014 un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros.
Grâce à ses investissements humains, industriels, techniques, technologiques et R&D, à son sociétariat et à ses développements à l’international, InVivo soutient le développement de l’agriculture française en assurant la performance et la durabilité des activités de production agricole. La présidence du groupe est assurée par Philippe Mangin. Jérôme Calleau et Thierry Blandinières sont respectivement président délégué et directeur général.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui