Loiret Agricole et Rural 12 juin 2015 à 15h00 | Par Agrafil

Investissement dans le vignoble français : les Chinois prennent le relais des Anglais

L’investissement des étrangers dans le vignoble français n’est plus porté par les Britanniques, comme c’était le cas jusqu’au milieu des années 2000, mais par les Chinois, a indiqué le 9 mai le cabinet Vinéa Transaction, spécialisé dans les transactions de domaines viticoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

«Les Chinois constituent le seul foyer de dynamisme (des investissements étrangers)», essentiellement dans le bordelais, selon Michel Veyrier, fondateur de Vinéa Transaction. Les Britanniques ne sont plus moteurs dans ce domaine depuis la crise financière de 2008 et la chute de la livre ces dernières années, facteurs amplifiés par la cherté de l’euro. Les acheteurs chinois sont souvent des commerçants, qui possèdent des centaines de magasins, et qui élargissent leur gamme en achetant des vignobles de Bordeaux, a-t-il expliqué, ajoutant qu’ils ont «tendance maintenant à monter en gamme» en terme de prestige des domaines achetés. Les détenteurs étrangers du vignoble français sont britanniques à 22%, et chinois à 21%. Les acheteurs étrangers ne détiennent que 2% du vignoble français, a précisé Michel Veyrier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui