Loiret Agricole et Rural 20 mai 2014 à 16h22 | Par Préfecture du Loiret

Europe - En région Centre, 35 nouveaux projets verront le jour grâce aux Fonds européens et au Contrat de Projets Etat-Région. Une bonne nouvelle pour les porteurs de projets !

Sélectionnés par le comité de programmation du 15 mai 2014, ces projets bénéficieront d’un soutien financier de l’Union européenne et du Contrat de Projets Etat-Région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Leitenberger / Ademe

 

 

Zoom sur deux projets sélectionnés:

Promouvoir la recherche sur les biocarburants

Le CNRS, basé à Orléans, mène avec l'aide de l'Europe et du Conseil général du Loiret un projet de recherche sur les émissions de polluants lorsque des carburants issus de la biomasse, ou biocombustibles, sont intégrés aux carburants standards. Des recherches qui, à terme, amélioreront l'efficacité énergétique dans les transports. Dans le cadre du Contrat de projet État-Région, le CNRS mène à Orléans un projet de recherche baptisé « Combustion propre de biocombustibles ». Celui-ci vise notamment à quantifier les émissions de polluants standards (CO, CO2, NOx, CH4, carburant imbrûlé) lorsque des carburants non conventionnels issus de la biomasse sont intégrés à des carburants conventionnels. Les biocombustibles étudiés sont les biocarburants dits « de deuxième génération », produits à base des parties non comestibles des plantes et de déchets agricoles (amidon, cellulose, lignine), et qui n'entrent donc pas en concurrence avec la production alimentaire. Ceux-ci améliorent fortement la qualité des carburants classiques et permettent en outre, en changeant certaines propriétés de ces carburants (comme l'inflammation), d’utiliser de nouveaux modes de combustion dont les performances peuvent être supérieures aux modes de combustions traditionnelles. CNRS d’Orléans Ces recherches pourront donc à terme participer à l'amélioration de l’efficacité énergétique dans les transports, une des priorités des programmes européens sur l’énergie. D'un coût total de 153 480€, ce projet a bénéficié d'un financement de 53 000€ par l'Unioneuropéenne dans le cadre du FEDER, et de 99 995€ par le Conseil général du Loiret.

Protéger le Dhuy contre l'envahisseur

L'Agence de l'eau Loire-Bretagne et le Conseil général du Loiret, avec l'aide de l'Union européenne, ont mis en place un plan de lutte contre l'hydrocotyle fausse-renoncule, une plante invasive qui envahit le Dhuy, un affluent du Loiret, et empêche les autres plantes de se développer. Avec ses faux airs de trèfle des eaux, ses petites feuilles vertes et rondes qui flottent à la surface et ses jolies fleurs blanches ou jaunes, difficile d'imaginer le danger que représente l'hydrocotyle fausse-renoncule. Pourtant, cette plante, au départ importée d'Amérique du Nord pour l'ornement de bassins aquatiques et aquariums s'avère un véritable danger pour les cours d'eau qu'elle colonise et pour leur biosphère.

 

Hydrocotyle de Tigy

Là où elle devient invasive, l'hydrocotyle se développe ainsi très rapidement pour former un épais tapis semi-flottant et très dense. Elle menace alors directement l'ensemble des espèces animales et végétales vivant sur et dans le cours d'eau, et réduit l'intensité lumineuse pénétrant dans l'eau, ce qui entraîne une diminution de la quantité d’oxygène et favorise le développement de la vase. L'hydrocotyle fausse-renoncule est aussi une gêne pour les activités humaines, puisqu’elle bloque la circulation des bateaux et rend difficile la pêche. Elle est présente sur la rivière depuis 2011

page1image21248

Un plan de lutte contre cet envahisseur végétal a été lancé dès 2013. L'hydrocotyle a été arrachée manuellement sur 500 mètres sur la commune de Neuvy-en-Sullias et 2 kilomètres sur la commune de Vienne-en-Val. En cours d'évaluation, cette opération, si elle s'avère efficace, devrait ensuite être étendue sur l'ensemble de la zone concernée sur le cours d'eau. Un suivi régulier sera également mis en place sur les sites, et des filets vont être installés pour limiter la propagation de l’hydrocotyle fausse-renoncule.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de la mesure 34 du programme opérationnel FEDER Centre (gestion du patrimoine naturel et des paysages). D'un coût de 10 000€, il a été financé par l'Europe dans le cadre du FEDER, par le Conseil général du Loiret et par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne.

 

page2image22360

 

page3image13584

 

 

A propos du comité de programmation interfonds :

Le comité de programmation régional sélectionne les projets qui bénéficieront des subventions européennes et des crédits du Contrat de projets Etat-Région. Il se réunit tous les deux mois.

Le 15 mai 2014, les membres du comité ont sélectionné 35 projets, qui bénéficieront de plus de 3.7 millions d’euros de l’Union européenne, de l’Etat et du Conseil régional :

  • 1.03 millions d’euros du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) ont été alloués à 11 projets.

  • 0.181 millions d’euros du Fonds Européen Social (FSE) ont été alloués à 12 projets.

  • 0.010 millions d’euros du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural

    (FEADER) ont été alloués à 1 projet.

  • 2.474 millions d’euros ont été consacrés à 11 projets dans le cadre du Contrat de

    projets Etat-Région (CPER).
    Le prochain comité de programmation aura lieu le 3 juillet 2014.

    Retrouvez tous les projets financés par les fonds européens sur le site www.europe-centre.eu Contacts presse

page3image10320

Pour plus d’informations   www.europe-centre.eu

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui