Loiret Agricole et Rural 25 avril 2014 à 16h07 | Par Olivier JOLY

Entreprise - Thomas Apiculture butine sur tous les continents

Présent dans le monde entier, le fabriquant faycien veut accroître ses exportations et voit l'avenir sous de bons auspices.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lionel Bouron, responsable commercial France et export : « Un potentiel de développement important. » © Loiret agricole et rural La fabrication d’équipements apicoles en acier inoxydable : le cœur de métier de l’entreprise. © Loiret agricole et rural

En décembre dernier, Xavier Danet et Éric Henry-Biabaud, en association avec Lionel Bouron, ont repris Thomas Apiculture. Le troisième travaillait déjà dans la structure faycienne et en était l'un des actionnaires. Quant aux deux autres associés majoritaires et nouveaux dirigeants, ils proviennent, l'un, de l'industrie aéronautique et, l'autre, du secteur agroalimentaire. « L'entreprise se porte bien et il existe un potentiel de développement important explique Lionel Bouron, responsable commercial. Nous sommes une PME très spécialisée : nous évoluons sur un marché de niche et nous jouissons d'une forte notoriété en tant que fabricant français depuis 1905. De quoi voir l'avenir sous de bons auspices ! »

L'entreprise projette de développer ses exportations. « Nous voulons aller sur des marchés où nous étions peu présents et où il existe un potentiel de développement certain : le continent africain et notamment l'Afrique subsaharienne. » Au mois d'octobre prochain, un congrès apicole se tiendra au Zimbabwe : tous les acteurs de la filière africaine y seront présents, Thomas Apiculture également. « En Afrique, il existe de forts potentiels autour de la production de miel : un marché en plein développement. » Thomas Apiculture a déjà un distributeur en Afrique du Sud et l'objectif de ce congrès est, entre autres, de finaliser un accord de distribution avec le plus gros acteur de la filière miel zimbabwéenne, rencontré lors d'un congrès mondial d'apiculture à Kiev (Ukraine) en octobre dernier.

« Le gros de l'apiculture française, en terme de ruches et d'apiculteurs, se trouve dans le Sud du pays. Or nous en sommes un peu éloignés. D'où une réflexion pour y réorganiser au mieux la distribution de nos produits. » Plusieurs hypothèses : trouver de nouveaux partenaires, ouvrir des points de distribution en propre ou s'appuyer sur des jardineries spécialisées.

Un service d'appel

En octobre prochain, l'entreprise mettra en service un atelier dernière génération de production de cire gaufrée d'abeilles. Montant de l'investissement : près de 100.000 EUR. « C'était le premier métier de la société au début du XXe siècle. » Les apiculteurs apporteront de la cire d'abeilles brute que l'entreprise, par un travail à façon, transformera en cire gaufrée. « Un véritable service d'appel » indique Lionel Bouron. « Cela correspond à un besoin important du marché, notamment au niveau régional. Les apiculteurs mettent des plaques de cire gaufrée dans leurs ruches. À partir de là, les abeilles construisent les rayons qui servent au stockage du pollen, du nectar et à la ponte de la reine. »

Le responsable commercial constate « un fort engouement pour la pratique apicole » dans notre pays. « Les abeilles suscitent un élan de sympathie auprès du grand public : le miel est un produit naturel qui bénéficie d'une excellente image. De plus en plus de femmes et de jeunes pratiquent l'apiculture, y compris dans les zones urbaines. »

À Meknès, au Maroc

Du 23 au 27 avril, l'entreprise participe au Salon international de l'Agriculture de Meknès (Maroc). « Un pays où nous sommes historiquement présents : depuis plus de trente ans, Thomas Apiculture fournit la station apicole des Domaines royaux. Depuis 1998, nous n'avions jamais eu l'occasion de faire ce Salon. Notre présence est une manière d'officialiser une collaboration commerciale récente avec un distributeur local. [Le pays du couchant lointain] a mis en place le Plan vert destiné à soutenir, entre autres, l'apiculture. Depuis quinze ans, nous y avons peu développé notre activité. Le Salon correspond à un démarrage : nous y participons pour mieux connaître le marché. » Cinq jours durant lesquels sont présentés des produits adaptés à la pratique apicole locale : un extracteur électrique, une petite machine pour la production de cire gaufrée et une doseuse à miel.

D'autres nouveautés sont-elles à attendre ? « La force de l'entreprise réside dans sa capacité à innover répond Lionel Bouron : à la fin de l'année, de nouveaux produits seront mis sur le marché. »

L'entreprise en un coup d'oeil

- Dénomination : Thomas Apiculture.

- Localisation : Fay-aux-Loges, zone d'activité des Loges.

- Année de création : 1905.

- Statut juridique : société par actions simplifiée (depuis 1998).

- Dirigeants : Xavier Danet et Éric Henry-Biabaud.

- Effectifs : 16 personnes.

- Activité : fabrication, pour les apiculteurs (professionnels et amateurs), d'équipements en acier inoxydable et négoce de produits apicoles variés (outils, vêtements, ruches, emballages, librairie spécialisée et vente de quelques centaines d'essaims d'abeilles chaque année pour les personnes qui souhaitent s'initier à l'apiculture).

- Chiffre d'affaires 2013 : 4.500.000 EUR.

- Exportations : 30 % du chiffre d'affaires.

- Locaux : 3.500 m2 de bâtiments récents dont une surface de vente régionale de 600 m2 qui réalise 10 % du chiffre d'affaires.

- Réseau commercial : une centaine de distributeurs en France et une cinquantaine à l'étranger, sur tous les continents.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui