Loiret Agricole et Rural 14 octobre 2016 à 12h00 | Par Agrafil

Enquête sur le muesli : Générations futures sert des intérêts privés du bio, répond "Sauvons les fruits et légumes"

En réaction à l’enquête de l’association Générations futures, publiée le 11 octobre, qui concluait à la présence de perturbateurs endocriniens dans le muesli, le collectif Sauvons les fruits et légumes de France contre-attaque dans un communiqué du 12 octobre, en affirmant que les produits bio peuvent quant à eux être porteurs de mycotoxines et salmonelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © www.dangersalimentaires.com

Le collectif dénonce «le lobbying » de Générations futures et estime que l’association aurait dû, par souci de vérité, rechercher la présence de ces substances dans son enquête. Car les salmonelles et mycotoxines, bien que « naturelles », peuvent « provoquer fièvre, diarrhée, vomissements» ou même être «cancérigènes » ou «neurotoxiques». Sauvons les fruits et légumes de France déplore que «ce genre d’enquête approximative et partiale » vienne servir les «intérêts privés […] de la filière bio» au détriment des «producteurs de fruits et légumes, déjà soumis à une très forte pression» et à des règles «drastiques».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui