Loiret Agricole et Rural 12 février 2014 à 08h00 | Par Olivier JOLY

Élections municipales. - Jean-Paul Godfroy se retire à l'arrière du front

En poste depuis 2001, le maire sortant de Lorris, officier retraité, ne repart pas pour une troisième campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Loiret

Élu maire de Lorris en 2001, Jean-Paul Godfroy avait pris la décision de ne pas se représenter il y a déjà un an : « J'ai accompli deux mandats et, à 70 ans, il faut laisser la place aux jeunes » estime l'édile. L'une de ses « réalisations majeures » aura été l'ensemble constitué de l'école maternelle, de la halte-garderie et de la salle de jeux : des équipements inaugurés en 2008. Cette même année marqua la mise en service de la station d'épuration.

« Lors de mon premier mandat, j'avais une petite opposition composée de quatre conseillers municipaux. Mais nous nous sommes bien entendus et, en 2008, nous avons formé une liste unique. » Pour le scrutin des 23 et 30 mars prochains, l'officier retraité a confié son bâton de maréchal à Valérie Martin, actuelle deuxième adjointe.

« Durant treize années, j'ai cherché à créer une ambiance conviviale et à résoudre les problèmes sans heurt, avec ouverture d'esprit. Dans l'armée, on retrouve les mêmes problématiques : financières, techniques et humaines. Ce qui manque, ce sont les relations avec les institutions extérieures : Conseil général, Préfecture, etc. Quelque chose qui s'apprend et cela s'est bien passé. »

À l'heure de tirer sa révérence, l'homme dit éprouver « un pincement au coeur » à l'égard de la cinquantaine d'agents communaux : « Ils me manqueront car j'ai aimé travailler avec ces gens qui avaient une qualité de travail, de relation et de disponibilité. » « Dans les petites communes, le maire se trouve en première ligne » poursuit l'élu local. « Mais à Lorris, qui compte trois mille habitants, il y a un secrétariat. » La population de la commune est amenée à croître puisque au printemps 2015 trente-six familles arriveront dans un nouveau lotissement.

 

Un projet de 400.000 EUR

Jean-Paul Godfroy doit à sa casquette de maire de présider le syndicat intercommunal d'adduction en eau potable de la région de Lorris. Quatre communes en font partie : Coudroy, Lorris, Noyers et Vieilles-Maisons-sur-Joudry. Soit cinq mille habitants. « Les deux châteaux d'eau de production et celui de stockage se trouvent à Lorris. Or cette dernière approvisionnait les quatre communes : celles-ci se sont associées. » En 1973.

« Être associé permet de disposer de moyens plus importants. » Le budget primitif 2013 de l'entité s'élevait à 187.000 EUR en fonctionnement et à 442.000 EUR en investissement. Le tarif de l'eau : 27 EUR/m3 tout compris. Deux mille abonnés. Longueur totale du réseau : 158 kms. Les deux stations de production présentent des capacités de respectivement 140 et 170 m3/h.

En projet : la rénovation du château d'eau de Saint-Lazare. Montant de l'investissement : 400.000 EUR dont une subvention de 170.000 EUR de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. « On attendait quelque chose du Conseil général. Finalement, nous n'aurons rien : il faudra qu'on se débrouille tout seul. » Les travaux, d'une durée de quelques semaines, auront lieu au printemps.

« Nous n'avons aucun problème particulier d'alimentation en eau potable » déclare Jean-Paul Godfroy : « Il y a quelques années, les deux forages ont subi des travaux et récemment nous y avons mené des tests. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes