Loiret Agricole et Rural 01 février 2019 à 15h00 | Par Olivier Joly

Deux milliards d'euros sur six ans

Le programme d'intervention 2019-2024 de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne se chiffre à 2,270 milliards d'euros. Principaux enjeux : pollution, biodiversité et changement climatique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Olivier Joly

L'Agence de l'eau Loire-Bretagne a présenté son onzième programme d'intervention (2019-2024) le 15 janvier à Orléans lors d'une conférence de presse. Président du comité de bassin, Thierry Burlot a fixé les enjeux : « Poursuivre la reconquête de la qualité de l'eau, prendre en compte les restrictions budgétaires et répondre au défi climatique. » L'entité couvre huit mille communes réparties sur trente-six départements, soit 28 % du territoire national, contre 18 % pour Seine-Normandie. Or, les interventions de la première se chiffrent à 350 millions d'euros par an contre 900 millions d'euros pour la seconde. « Nous avons dû nous battre pour faire entendre notre voix ! Nicolas Hulot avait proposé une péréquation nationale entre les différentes agences : cela a permis de construire ce programme dans les meilleures conditions. »

Fiscalité écologique : une question centrale
L'élu breton poursuit : « Historiquement, la politique de l'eau était l'une des plus faciles à mettre en oeuvre car de nombreux acteurs finançaient des actions de reconquête sur le territoire avec des aides qui pouvaient atteindre 70 %. Mais les Départements n'ont plus d'argent, l'État doit réduire son déficit et la Région a une compétence limitée : les agences restent les garantes des politiques publiques de l'eau. » Quid de l'Union européenne ? « La qualité de l'eau doit être au centre de la future Pac », répond Thierry Burlot. D'ajouter : « La fiscalité écologique est une question centrale. L'enjeu : aider les territoires les plus faibles et qui apportent le plus à l'environnement. » « Il ne peut pas y avoir de développement économique sans écologie », dit encore Thierry Burlot avant de conclure : « La ressource en eau n'est pas inépuisable et si on la dégrade, on le paiera cher ! »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui