Loiret Agricole et Rural 22 janvier 2014 à 08h00 | Par Olivier JOLY

Coopération - La FDCUMA est au service de tous ses adhérents

Deux mille agriculteurs du Loiret adhèrent à une Cuma et peuvent trouver un point d'appui auprès de leur Fédération départementale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mathieu Teixeira, animateur de la FDCUMA : « Si nous voulons perdurer, il faut être présent sur le terrain. » © Loiret agricole et rural En 2012, un jour de conseil d'administration à Barville-en-Gâtinais : de gauche à droite, Daniel Noue, Thierry Rondeau, Christian Gangloff et Muguette Bonnault. © FDCUMA Septembre 2012, une journée de démonstration du strip-till avec le Groupement de développement agricole de Châtillon-Coligny. © FDCUMA La moissonneuse-batteuse de la Cuma du Soleil (Ferrières-en-Gâtinais) en plein travail pendant les moissons. © FDCUMA Près de cinquante adhérents de cinq Cuma de l'Est du Loiret utilisent le quad-tarière appartenant à la Cuma de Bouzy-la-Forêt. © FDCUMA Christian Gangloff, vice-président de la FDCUMA du Loiret et adhérent de la Cuma du Ronceau. © Loiret agricole et rural Christian Gangloff, vice-président de la FDCUMA du Loiret et adhérent de la Cuma du Ronceau. © Loiret agricole et rural Christian Gangloff, vice-président de la FDCUMA du Loiret et adhérent de la Cuma du Ronceau. © Loiret agricole et rural

La Fédération départementale des Coopératives d'utilisation de matériel agricole (FDCUMA) compte cent vingt-six Cuma, soit deux mille agriculteurs du Loiret. Animateur de la structure, Mathieu Teixeira explique : « La Fédération départementale regroupe toutes nos entités dans le but de les faire avancer dans un projet commun partagé au niveau régional et national. »

L'animation de terrain des Cuma, l'appui juridique et l'apport de réponses aux adhérents : c'est le travail réalisé au quotidien par l'organisation. « L'animation des assemblées générales figure dans mes missions. » L'enjeu : le rendu des comptes. « On s'appuie sur les comptes propres des Cuma ou bien sur les documents élaborés par le CER (NDLR : centre de gestion). »

Autre fonction dévolue au technicien : l'animation machinisme. Cela se traduit par des démonstrations, des calculs de prix de revient, etc. « Nous proposons des courriers-relais : quand il y a un mécontentement entre une Cuma et un fournisseur, on apporte un appui car les Cuma se sentent parfois impuissantes face aux grands groupes. »

Cinq millions d'euros

Pour les projets d'investissements, la FDCUMA aide au montage des dossiers de financement. Notamment ceux s'inscrivant dans le cadre des Contrats de Pays. « Les Pays sont un élément majeur du développement de l'agriculture en général et des Cuma en particulier. »

La Fédération départementale travaille avec les six Pays du Loiret. Les contrats en cours arrivent à échéance. « Mais on commence à avoir de nouvelles demandes » indique Mathieu Teixeira. Dans le département, il y a soixante Cuma d'irrigation. D'où des problématiques autour de la vérification des compteurs, de l'alimentation électrique, etc. « Il faut qu'on soit force de soutien » analyse l'animateur.

En 2013, les crédits accordés par les différents Pays ont représenté environ 450.000 EUR pour une trentaine de dossiers, soit un financement à hauteur de 35 %. Chaque Pays a ses propres critères : grands cultures (déchaumeur), élevage (épandeur), etc. Mais, dans tous les cas, il s'agit d'investissements collectifs : « En Cuma, on prend le risque à plusieurs : si on se casse la figure, c'est plus facile de se relever ! »

L'an dernier, le total des investissements des Cuma du Loiret a représenté cinq millions d'euros. Pour 2014, Mathieu Teixeira s'attend encore à « une grosse année ». Explication : « Le matériel évolue vite et, en Cuma, il ne faut pas le laisser vieillir au-delà de quatre ou cinq ans : l'adhérent qui s'engage veut avoir du matériel qui tourne. » Intervient aussi la réglementation. « D'où un renouvellement permanent » du parc.


Lire la suite dans la version papier de notre édition du vendredi 24 janvier 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L’actualité en direct
Actualités Chambre d'Agriculture du Loiret

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui