Loiret Agricole et Rural 04 septembre 2014 à 12h00 | Par Agrafil

Coop de France inquiète du recul historique de la production agroalimentaire

«Pour la première fois, la production agroalimentaire recule en volume, à -2,2% au premier semestre», s’est inquiété le président de Coop de France Philippe Mangin en conférence de presse le 3 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Gabriel Omnès

«On n’échappe plus aux conséquences de la crise», a-t-il constaté. «Tous les maillons de la chaine souffrent.» Passant en revue les différentes filières, il a jugé celle des fruits et légumes «carrément menacée», avec «un découragement total de la production». L’embargo russe aggrave les difficultés du secteur, liées selon lui à la concurrence espagnole. Coop de France réclame une amélioration des premières mesures à l’échelle de l’UE : «le prix de rachat fixé par Bruxelles n’incite pas les producteurs, certains préfèrent jeter». Philippe Mangin a par ailleurs exprimé sa «profonde inquiétude» à l’égard du porc et de la volaille. «On va au devant d’une catastrophe», a-t-il dit en évoquant la situation de la Bretagne. «Les coopératives tiennent à bout de bras les volaillers Doux et Tilly-Sabco.» A propos de l’abattoir de porcs Gad, il s’est déclaré «pas tant réjoui que ça» à l’idée d’une reprise par Intermarché, y voyant le risque d’une «stratégie de produits d’appel» comme celle de Leclerc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,