Loiret Agricole et Rural 25 janvier 2019 à 13h00 | Par Sabrina Beaudoin

Comment optimiser son bâtiment non exploité ?

Lors de l'assemblée générale du GDA Varennes-Lorris, Etienne Lalique, responsable Loiret Gîtes de France, a donné quelques pistes de diversifications aux agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sabrina Beaudoin

Gîtes de France est un réseau de propriétaires proche du milieu agricole, 30 % des propriétaires sont des agriculteurs. En France, cela représente 60 000 hébergements, dont 330 dans le Loiret, avec une moyenne de location de dix-neuf semaines à l'année. « Nous nous mettons en relation avec les agriculteurs pour leur proposer une diversification. Certains ont des bâtiments non exploités. Nous avons une forte demande de création de gîtes », explique Etienne Lalique, responsable Loiret Gîtes de France. Les gîtes peuvent accueillir des touristes ou des professionnels en déplacement. « En basse saison, loger les professionnels en déplacement permet de remplir les gîtes toute l'année », indique-t-il.

Gîtes de France, label qualité
Gîtes de France, c'est un label de qualité. En obtenant ce label, le propriétaire est entouré.Tous les outils nécessaires à la commercialisation de la location sont fournis. Les équipes départementales proposent un accompagnement personnalisé à la création. Chaque propriétaire est accompagné dans la détermination de ses tarifs de location en fonction de son secteur. « Nous vous aidons à cibler votre offre pour dégager le meilleur potentiel de rentabilité de votre logement », précise Etienne Lalique.
« Les gîtes qui fonctionnent sont les logements de trois chambres assez modernes, fonctionnels et pratiques, notamment pour des professionnels. En bord de Loire, pour accueillir les touristes, il faut être plus soigné et distingué », souligne le responsable Loiret, précisant aussi qu'un logement sans accès à Internet est un vrai handicap.

Subventions
Si un agriculteur veut remettre en état un bâtiment pour le transformer en gîte, il peut prétendre à une subvention régionale à hauteur de 20 % du coût de la rénovation.
Ce type de diversification prend du temps. « Si vous faites une location du samedi au samedi vous avez une journée de travail pour le ménage, l'accueil du client (départ/arrivée). Pour ceux qui choisissent des locations courtes, il faudra compter plus de temps », assure-t-il.
Tout dépendra de la stratégie choisie, les propriétaires pouvant opter pour la formule qui leur convient.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui