L'Oise Agricole 17 octobre 2020 à 11h00 | Par Vincent Fermon

Comment espérer tirer son épingle du jeu avec la fécule

Pour les 950 producteurs adhérents de la coopérative féculière de Vecquemont (80), les premiers arrachages ont démarré début septembre. Mais ils ne sont pas suffisants pour répondre à une demande industrielle qui continue d’augmenter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour adhérer à la coopérative, l’engagement est d’une durée minimum de trois ans. Le montant de l’adhésion se calcule par tranche de 10 tonnes d’engagement (10 E), sur la base de 50 tonnes de rendement par hectare.
Pour adhérer à la coopérative, l’engagement est d’une durée minimum de trois ans. Le montant de l’adhésion se calcule par tranche de 10 tonnes d’engagement (10 E), sur la base de 50 tonnes de rendement par hectare. - © Agence de presse

Produire de la fécule, pourquoi pas vous ? C’est en substance le message lancé par la coopérative de Vecquemont pour répondre à une demande en matière première du groupe Roquette pour sa féculerie samarienne. En 2020, les 14 200 hectares contractualisés entre un peu moins d’un millier de producteurs des Hauts-de-France et de Seine-Maritime et la coopérative féculière ne suffiront pas. Et c’est plutôt une bonne nouvelle puisque cela rappelle qu’il existe une   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

Loiret agricole & rural
La couverture du journal Loiret agricole & rural n°1840 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 1840 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui