Loiret Agricole et Rural 24 juin 2014 à 10h12 | Par Agrimer

Céréales: Une fin de campagne dynamique pour la France

Le Conseil spécialisé de FranceAgriMer pour la filière céréalière s'est réuni le 12 juin 2014, sous la présidence de Rémi Haquin. Alors que la campagne commerciale 2013/14 s'achève, l'attention se focalise sur les premières perspectives de récolte mondiale qui s'annonce abondante et entraîne les prix à la baisse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrick CRONENBERGER

Campagne commerciale 2013/14 : dernière ligne droite dynamique pour la France

 

FranceAgriMer a révisé à la hausse ses prévisions d'exportation de blé tendre : + 70 000 tonnes sur l'Union européenne à plus de 6,6 millions de tonnes (Mt), mais surtout à destination des pays tiers (+ 400 000 tonnes à 12 Mt) en raison du rythme des embarquements à destination de l'Algérie qui ne faiblit pas.

La campagne blé tendre devrait néanmoins s'achever sur un stock de report qui reste confortable à près de 2,8 Mt, en raison d'une revalorisation de la collecte à 33,8 Mt  (+ 150 000 tonnes par rapport au mois dernier) sous l'effet de prix de marché attractifs qui poussent les agriculteurs à livrer leurs blés aux collecteurs.

En blé dur, les prévisions d'exportation sont également revalorisées à 950 000 tonnes (+ 50 000 tonnes par rapport au mois dernier) sur l'Union européenne et 450 000 tonnes (+ 10 000 tonnes) sur les pays tiers, laissant place à un stock de fin de campagne minimaliste.

Concernant le maïs,  les utilisations par les fabricants d'aliments du bétail français sont révisées à la hausse de 100 000 tonnes à 3,6 Mt.

Reste que l'utilisation totale de céréales en alimentation animale est en baisse constante depuis plusieurs années. Elle passera sous la barre des 10 Mt en 2013/14, avec 9,9 Mt prévues. Plusieurs explications à ce phénomène : la crise des filières animales, le développement de la fabrication d'aliments à la ferme et les progrès de la génétique qui permettent de réduire les rations en céréales dans l'alimentation du bétail.

 

Premières perspectives mondiales 2014/15 : les récoltes s'annoncent abondantes, les prix sont en baisse

 

Si les derniers chiffres diffèrent selon les prévisionnistes mondiaux (USDA - département du ministère de l'agriculture américain - et Conseil International des Céréales), la récolte céréalière mondiale s'annonce abondante sans atteindre toutefois les records de 2013/14.  En blé, l'Argentine, quasiment absente du marché international cette année, devrait retrouver une capacité d'exportation supérieure à celle de l'an dernier. Particulièrement élevées en 2013/14, les exportations des Etats-Unis et de l'Union européenne sont attendues en baisse la prochaine campagne. Les pays de la Mer noire (Ukraine, Russie et Kazakhstan), malgré une capacité d'exportation un peu plus faible qu'en 2013/14, seront encore bien présents sur l'échiquier mondial avec plus de 32 Mt d'exportations prévues par le CIC en 2014/15.

 

État des cultures en France pour la récolte 2014 : des céréales à paille en avance, avec un potentiel de production correct

La croissance des céréales à paille, favorisée par un printemps doux et un été précoce, affiche au niveau national une avance de 6 jours pour le blé tendre, 8 jours pour l'orge et 2 jours pour le blé dur par rapport à la moyenne des trois dernières années.

Les régions Nord et Nord-Est sont plus en avance que le Sud-Ouest et le Centre.

Le potentiel de production est globalement bon à ce stade, malgré une situation contrastée selon les régions (excès d'humidité à l'ouest, déficit hydrique à l'est).

 

Aide à l'assistance technique des exploitations agricoles : un nouveau dispositif transverse

Suite à la fin de la programmation des contrats de projet État/Régions en 2013 dans le domaine agricole, une réflexion a été menée pour déterminer les dispositifs pouvant prendre le relais en matière d'appui technique et d'aide à l'expérimentation. Des échanges ont eu lieu avec les régions, le ministère en charge de l'Agriculture et les organisations professionnelles.

Suite à ces échanges, le Conseil d'Administration de FranceAgriMer a décidé de mettre en place des dispositifs d'aide à l'expérimentation et à l'appui technique transverses, applicables à toutes les filières agricoles.

L'aide à l'assistance technique est accordée en priorité aux projets alliant performance économique et écologique.

Deux volets sont applicables :

- un volet national : construction d'outils, méthodes, acquisition de données de référence pour l'appui technique ;

- un volet régional : assistance technique dans les exploitations avec trois outils : appui technique collectif, appui technique individuel, animation technique régionale.

Le dispositif d'appui technique de FranceAgriMer a vocation à soutenir des actions d'animation nouvelles dans le secteur des céréales, notamment le pilotage de la fertilisation azotée, sous forme de conseil opérationnel en vue d'optimiser le rapport rendement/protéine

Le  Président du Conseil spécialisé propose que les comités régionaux des céréales identifient les besoins régionaux en matière d'appui technique.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui