Loiret Agricole et Rural 19 septembre 2014 à 08h00 | Par APVF

APVF : La volaille française continue à se défendre

L'APVF (Association pour la Promotion de la Volaille Française) multiplie les actions de nature à défendre la volaille française auprès de tous les publics, avec des résultats encourageants : parallèlement à sa campagne télévisée 2014, dont la dernière vague est prévue en octobre, elle poursuit ses interventions de sensibilisation auprès des élus et des professionnels de la restauration.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au space à Rennes, les acteurs de la filière sont invités à se mobiliser pour défendre la Volaille Française.
Au space à Rennes, les acteurs de la filière sont invités à se mobiliser pour défendre la Volaille Française. - © APVF

Une campagne télévisée en 3 vagues
Mettant en scène l'«Aviman», personnage original inspiré des Femen, la campagne télévisée 2014 de l'APVF s'est articulée autour du message militant «La Volaille Française, ça se défend !». Elle a prévu 848 spots de 8 secondes, diffusés en 3 vagues sur 7 chaînes de la TNT, du câble et du satellite - dont 25% de chaînes nationales majeures -, et a déjà touché 14,2 millions de Français : la troisième vague est prévue en octobre.

Des tendances encourageantes
Côté consommateurs, la promotion de la Volaille Française commence à porter ses fruits, comme en témoigne la baisse de 0,6% enregistrée sur les importations en 2013. Une même tendance peut être constatée côté transformateurs, puisque l'APVF a reçu cette année une quinzaine de nouvelles demandes d'adhésion, et vu sa charte signée par les entreprises Farmor, Routhiau, RVE et Salaisons Celtiques. Effectué fin mars sur 14 enseignes de la distribution rennaise, un relevé linéaire a en outre révélé une présence importante du logo «Volaille Française» dans leur rayon libre-service : sur les 695 produits relevés, 291 arboraient ce logo - soit 42% - et 157 un autre logo d'origine française, France, Sud-Ouest ou Né/élevé/préparé en France.

De nouvelles actions en cours
Le choix de volaille française progresse dans les foyers de l'Hexagone, mais pas encore dans la restauration : actuellement, 60% de celle servie en RHD est importée, contre 10% de celle consommée à domicile. Depuis le début de l'été, l'APVF mène différentes actions de sensibilisation auprès des professionnels et des élus : en juin, elle a réalisé des kits «Volaille Française», avec stickers, adhésifs et chevalets à poser, qu'elle met gratuitement à la disposition de restaurateurs «militants». Fin août, elle s'est adressée aux maires des communes de plus de 5000 habitants pour les interpeller sur la provenance des volailles qu'ils proposent en restauration collective : les 2500 lettres envoyées connaissent des premiers retours souvent très positifs, et l'opération fera l'objet d'un bilan à l'automne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui