Loiret Agricole et Rural 05 juin 2015 à 15h00 | Par Agrafil

Après le lin, Valorex teste l'extrusion des pois, féveroles, lupin, colza, luzerne

Après la graine de lin, l'entreprise Valorex teste l'extrusion des pois, féveroles, lupin, colza, luzerne et autres graines riches en protéines, ont annoncé le 2 juin ses dirigeants à Combourtillé (près de Rennes), siège social de la société.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jérôme Chabanne

Valorex est le chef de file d'un programme, sur cinq ans, de 17 M euros, soutenu par la Banque publique d'investissement (à hauteur de 4 M euros de subventions et d'autant d'avances remboursables), de mise au point de technologies innovantes de cuisson-extrusion de ces graines protéagineuses. Par ces technologies, ces nouvelles graines protéiques gagneront en digestibilité. Objectif : prouver que l'indépendance protéique de l'élevage français est possible. Dès cet été, Valorex proposera des contrats aux producteurs de ces nouvelles graines candidates à l'extrusion. Dans ce programme de recherche-développement, Valorex a comme partenaires les coopératives Terrena et Dijon Céréales, et comme partenaire académique l'Inra pour les tests conduits sur les animaux d'élevage. Le groupe Avril (ex-Sofiprotéol) est associé, comme acteur non financeur, pour apporter son expertise industrielle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,