Loiret Agricole et Rural 30 avril 2014 à 11h33 | Par Agrafil

Alimentation - l’alimentation du futur ne détrônera pas le végétal

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’alimentation du futur ne détrônera pas le végétal, au contraire elle le valorisera : dans son ouvrage « quel futur pour notre alimentation ? », qu’il a présenté le 29 avril à la presse, Pierre Feuillet, chercheur honoraire à l’Inra, ne croit pas à l’alimentation par l’ingestion de pilules qui se substitueraient aux mets (il en faudrait 350 par jour, avec 5 litres d’eau) ni à la culture de tissus musculaires pour remplacer la viande, pour des raisons de coûts de production et d’acceptabilité. De même, la consommation d’insectes, à des quantités élevées comme au Congo Brazzaville, est loin de constituer l’apport nécessaire de protéines. Le végétal restera à la base de l’alimentation : il faudra en produire 70 de plus qu’actuellement pour nourrir une population passant de 7 à 9 milliards d’habitants. De plus, il faudra utiliser les sous-produits du végétal, la paille par exemple, pour nourrir une population en croissance, la production de protéines et de lipides étant possible grâce à des levures.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Loiret agricole & rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui